La première dame du Burundi qualifie de délinquants les réfugiés burundais éparpillés dans différents pays du monde

 

La première dame du Burundi Denise Bucumi Nkurunziza qualifie les réfugiés burundais  éparpillés dans différents pays du monde de délinquants. Elle a dit cela lors d’une  des prières organisées par la famille présidentielle. Certains réfugiés burundais vivants dans les pays limitrophes du Burundi disent avoir été déçus par ce langage dénigrant de la premiere dame qui au lieu de se montrer conciliante semble vouloir humilier les réfugiés dont certains sont des rescapés des tragédies du pouvoir de son mari Pierre Nkurunziza.

Des familles des victimes de la crise qui a été provoquée par la volonté du president Nkurunziza de se porter candidat à sa propres succession pour un troisième mandat jugé illégal, disent avoir accueilli ce discours comme une certaine manière de remuer le couteau dans la plaie.

Certains des politiciens burundais voient aussi ce discours comme une façon de se moquer des réfugiés qui vivent dans de conditions précaires en exile mais où ils préfèrent vivre au lieu de s’exposer à une situation qui reste moins sûre depuis Avril 2015. P

Pour madame Rose Hakizimana une des burundaises qui ont fui le pays, ce genre de discours rappelle le degré de criminalité du pouvoir de Bujumbura dirigé par son mari depuis 2005. Les crimes imputés au régime de Bujumbura sont entre autres des disparitions forcées, des tortures, des assassinats, et des emprisonnements arbitraires. Un sentiment qui prévaut dans le milieux de l’opposition est que toute personne qui échappe à cette machine broyeuse est directement considérée comme un ennemi potentiel surtout si elle prend le chemin de l’exil.

Selon un autre réfugié, madame Denise Nkurunziza devrait plutôt se ressaisir et conseiller son mari pour qu’il œuvre dans le sens du dialogue inclusif et sans condition pour assainir le climat politico sécuritaire afin que les réfugiés puissent rentrer dans leur pays.

Partager sur vos réseaux:

Be the first to comment on "La première dame du Burundi qualifie de délinquants les réfugiés burundais éparpillés dans différents pays du monde"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*