L’équivalence Dieu = Imbonerakure, une équation à zéro inconnue

 

Par François KANE

En comparant Dieu, le tout puissant à une banale créature de l’homme, -et de quelle créature, sinon une incarnation du mal absolu- cela ressemble plus à une infamie qui, par truchement d’un « sous-entendu » vise à mettre au même pied d’égalité, la bonté et la puissance divine d’un côté et la gloire et pouvoir absolue d’un homme de l’autre côté!

La bêtise humaine est une constance naturelle qui caractérise quelque entité sociétale, elle prend racine dans l’ignorance absolue et se repend à vitesse grand V dans toutes les couches de la société lorsque la survie d’une certaine élite est fonction croissante de cette bêtise!

A l’occasion de la clôture de la semaine dite du combattant, NKURUNZIZA a fait tomber son masque. L’opinion a découvert un homme atteint presque de la paranoïa lorsqu’il mit en garde ses proches et sympathisants qui s’opposeraient à son 4eme mandat de les expédier sans ménagement à la mort ! Nous n’accepterons pas une nouvelle fronde, dit-il ! Voilà en substance l’image de la « défense de la démocratie » que le CNDDFDD renvoi à l’opinion tant nationale, sous régionale et internationale. En cherchant un écho pour les menaces proférées à visage découvert, il s’adressant à la jeunesse de son Parti, non sans détour en comparant Dieu à cette milice ; « Dieu est le premier Imbonerakure » vociféra-t-il.

Au-delà de cette piètre comparaison (Dieu = Imbonerakure) il faut plutôt placer ce discours dans le contexte actuel « va-t-en-guerre » qui trahit une tension explosive au sein du « parti de l’aigle », le CNDDFDD… Le seul impératif qui y soit audible, c’est bien évidemment la candidature de NKURUNZIZA pour les prochaines élections de 2020, … et gare à celui ou celle qui s’y opposera, son « laisser passer » pour l’aller simple au paradis (euphémisme!) sera disponible à partir 2018! (dixit Nkurunziza, discours clôture de la semaine du combattant).

Ce dernier ayant compris que sa candidature ne passera pas comme une lettre à la poste, il essaie de mobiliser ses troupes et munitions car la bataille risque d’être meurtrière! Et dans ce contexte quoi de plus normal que d’aguerrir la jeunesse du parti qui lui est inféodée, la glorifier presque pour que une fois la hache de guerre déterrée, elle se case aux premiers loges de la répression, un peu comme de la chair à canon lors de la seconde bataille cette fois-ci contre la Cour Pénale Internationale!…

En comparant Dieu, le tout puissant à une banale créature de l’homme, -et de quelle créature, sinon une incarnation du mal absolu- cela ressemble plus à une infamie qui, par truchement d’un « sous-entendu » vise à mettre au même pied d’égalité, la bonté et la puissance divine d’un côté et la gloire et pouvoir absolue d’un homme de l’autre côté!… Mais les faits historiques nous apprennent que la jurisprudence providentielle est impénétrable! Dommage il n’y a que des sottes gens, irréfléchis par nature qui l’apprennent à leurs dépens!…

Partager sur vos réseaux:

Be the first to comment on "L’équivalence Dieu = Imbonerakure, une équation à zéro inconnue"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*