• BURUNDIDAILY.NET

ONU: Le nombre de Burundais fuyant la violence politique devrait atteindre 500.000 en 2017


Le nombre de Burundais fuyant la violence politique devrait atteindre 500.000 cette année, et l'ONU cherche plus de terrains pour les camps de réfugiés dans les pays voisins, a rapporté mardi l'agence des réfugiés des Nations Unies.

Il y a déjà des centaines de morts dans cette nation de l'Afrique de l'Est depuis avril 2015, suite à la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Depuis, le Burundi a connu de violentes manifestations dans les rues, des disparitions forcées et des assassinats, obligeant beaucoup à se réfugier dans les pays voisins. Certains adversaires ont désormais juré d'enlever Nkurunziza du pouvoir par la force.

Le HCR a déclaré qu'il faudrait allouer davantage de terres aux camps de réfugiés existants ou pour en construire de nouveaux. Sans terrains suffisants, «ces pays auront du mal à fournir suffisamment d'abris et de services de sauvetage dans les camps», a déclaré l'agence.

Le nombre de réfugiés burundais dépasse déjà 380 000. La plupart se réfugient en Tanzanie.

Un groupe d'experts des droits de l'homme des Nations Unies a déclaré lundi que les groupes civils et les défenseurs des droits au Burundi font face à une répression croissante au milieu de la violence sporadique. Un certain nombre de groupes ont été interdits et un projet de loi adopté en décembre par l'Assemblée nationale oblige les ONG locales à obtenir l'autorisation du ministre de l'Intérieur pour toute activité et à transférer des fonds d'origine étrangère par l'intermédiaire de la banque centrale.

Le gouvernement burundais a résisté aux efforts internationaux visant à déployer des forces de maintien de la paix dans le pays afin de calmer les tensions.