• Don-Fleury Ndimurukundo

Un lecteur d'IWACU s'insurge contre l’éditorial de Léandre Sikuyavuga d'IWACU


Dans un éditorial paru le 24 Mars 2017 dans Iwacu, intitulé Le ver reste dans le fruit, Léandre Sikuyavuga affirme que le conflit actuel au Burundi n'a pas de dimensions ethniques. L'éditeur d'IWACU fait remarquer qu' "à travers les enquêtes d’Iwacu, les lecteurs remarqueront qu’il faut rester prudent sur les « prémices de conflit ethnique » véhiculées par certains"

Don-Fleury Ndimurukundi s'insurge contre cette apologie du crime qui semble vouloir "dédouaner les auteurs (police présidentielle, quelques militaires CNDD-FDD, les miliciens Imbonerakure et recrues Interahamwe FDLR) de la répression sanglante des opposants au 3ème mandat inconstitutionnel de Nkurunziza, et en le cachant derrière des tournures de phrase vide de sens"

Nous reprenons intégralement sa réaction:

M. Léandre tu sembles faire l'apologie du crime en dédouanant les auteurs (police présidentielle, qlqs militaires cndd-fdd, les miliciens imbonerakure et recrues interahamwe FDLR) de la répression sanglante des opposants au 3ème mandat inconstitutionnel de Nkurunziza, et en le cachant derrière des tournures de phrase vide de sens...

"Ce qui fait peur et qui révolte", ce ne sont pas les messages haineux véhiculés par des portes parole du gouv, par le président du Sénat, par les différents présidents du parti Cndd-fdd ou leurs acolytes!! "Ce qui fait peur et révolte" c'est plutôt la découverte quotidienne de cadavres des opposants au 3eme mandat, les disparitions forcées, les arrestations arbitraires, l'état de peur et de persecution permanente à travers les fouilles et perquisitions quotidiennes pr notamment vérifier les "cahiers des ménages", (on reviendra sur ces cahiers là et sur l'absence d'une quelconque base légale de ces derniers), et surtout "ce qui fait peur et révolte" ce sont les 400.000 compatriotes forcés de fuir leur pays pour survivre et echapper à la mort; aux tortures, et à l'imposition d'une pensée unique à défaut d'inculquer le sens critique seul remède à l'ignorence!!

La division au sein des corps de défense est une réalité n'essayez pas de minimiser ce état de fait! Combien d'officiers, sous officiers, et hommes de troupes ex-FAB et ex-PMPA ont-ils été assassinés, portés disparus ou en désertion depuis avril 2015? En tant que journaliste tu apporteras sûrement une réponse chiffrée à cette question hautement stratégique...

N'est-ce pas les anciens compagnons de Nkurunziza dans la rebellion qui ont tenté de le renverser pour l'empêcher de briguer un 3ème mandat le 13 Mai 2015? Toutes ces personnes-là faisaient partie de la FDN (Force de Défense Nationale, ex-FAB et ex-PMPA réunis)!

La partialité de cet article tient dans la 2ème partie du paragraphe, quand un journaliste dénonce des conclusions hâtives de la part de rapports d'enquêtes censés avoir été réalisés par des organisations indépendantes et non partie au conflit comme la FIDH, l'ONU, HRW, etc., la moindre des choses venant d'un journaliste c'est de citer ces "rapports aux conclusions hâtives" en question, et de démontrer en quoi elles sont hâtives pour ne pas dire autrement mensongers selon ton insinuation dans cet article.

Je fini par rendre hommage à la famille de ton confrère et collègue Jean Bigirimana, journaliste porté disparu depuis près d'un an à cause de ce 3ème mandat dont certains essayent vainement d'en atténuer les effets catastrophiques sur notre peuple!

Le paragraphe en question...

"Ce qui fait encore peur et qui révolte, ce sont les messages de haine véhiculés sur les réseaux sociaux, en évoquant notamment des divisions au sein des corps de défense et de sécurité. Ce sont également les rapports de certaines organisations qui semblent faire des conclusions hâtives en donnant un caractère ethnique aux forfaits ci-haut cités."