• Extraits du FIGARO

Peuple pris en otage: les autorités burundaises ont refusé l’entrée sur leur territoire d’un convoi


Échantillon des sacs de haricots que le PAM acheminait au Burundi

Les autorités burundaises ont refusé l’entrée sur leur territoire d’un convoi d’aide alimentaire en provenance du Rwanda, pays qu’elles accusent d’attiser la crise politique au Burundi.

Le convoi de 10 camions transportant 300 tonnes de nourriture est arrivé vendredi à la frontière entre le Rwanda et le Burundi.

Cette aide était destinée à 100.000 personnes, des réfugiés congolais installés au Burundi mais également des Burundais. Quelque trois millions de Burundais nécessitent une aide alimentaire en raison de la grave crise politique qui secoue le pays depuis deux ans et de récoltes en baisse. Cette aide alimentaire avait été achetée par « la centrale d’achat du PAM » du Rwanda dans ce pays pour minimiser les coûts.

Le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye, a justifié cette décision de refuser l'entrée de cette aide aujourd’hui par le fait que depuis 2015, « il y a des criminels qui ont été appréhendés alors qu’ils venaient du Rwanda pour tuer des leaders ici ou commettre d’autres crimes ».