• BURUNDIDAILY.NET

Népotisme et personnification du pouvoir d’état?: Nkurunziza prime la nourrice de ses enfant lors de


Le président du Burundi prime la nourrice de ses enfants lors de la fête des travailleurs, Mai 2017

Chaque année, lors de la fête du travail et des travailleurs, le président du Burundi prime des citoyens burundais, choisis parmi les autres comme exemples et modèles d'un travail bien fait.

Cette année, parmi les burundais primés par le président, on compte un journaliste de la chaîne audiovisuelle de l’état ainsi que le ministre de la sécurité publique, le fameux général Alain-Guillaume Bunyoni. Jusque là, au niveau de la forme et sans considérer la question de qui réellement mérite une décoration publique, il n'y a rien d'anormal. Une fête de travail a toujours été une occasion de reconnaître et décorer ceux qui ont excellé dans leur travail justement pour créer des modèles à imiter.

Mais quelque chose d'inhabituel a toujours lieu à ces cérémonies sous le règne de Nkurunziza: il prime des membres de sa famille. Il a déjà primé sa femme et un de ses fils; et cette année c’était le tour de la nourrice des ses enfants. Certains se demanderont à quand le tour de son maître d’hôtel,du jardinier et pourquoi pas de la personne en charge de sa buanderie.

En 2013, quand le président Nkurunziza avait primé sa femme, il y avait eu un débat vigoureux entre Willy Nyamitwe, le conseiller du président et Pacifique Nininahazwe, membre de la société civile dans l’émission "uterera iki" de la fameuse Radio Publique Africaine (RPA). Selon Willy Nyamitwe et ses collègues du CNDD-FDD, il n'y avait rien d'anomal tandis que Pacifique Nininahazwe et ses collègues de la société civile y voyaient des signes de népotisme et un personnification du pouvoir

Un président de la république ne doit pas décorer les membres de sa famille dans des fêtes publiques à moins que ce soit pour un travail accompli au cours d'un service de l’état. Bien que cette décoration des membres de sa famille ou de la nourrice des ses enfants peut ne pas être illégale vis à vis de la loi burundaise, elle n'est certainement pas éthique. Elle conduit à des accusations de népotisme où les biens ou événements étatiques sont confondus aux biens ou occasions familiaux.

#Corruption