• burundidaily

Un Archevêque Anglican Burundais licencié par vatican pour inconduite sexuelle


D'après les informations reçues par Burundidaily.net, les responsables du centre anglican de Rome ont annoncé la démission de son directeur, l’archevêque Bernard Ntahoturi, à la suite d’une allégation d’inconduite sexuelle.

Le Centre anglican à Rome est la présence permanente de la Communion anglicane à Rome. Son directeur est également le représentant personnel de l’archevêque de Cantorbéry près le Saint-Siège.

La démission a été annoncée Jeudi 20 Décembre dans un communiqué des gouverneurs du Centre, son conseil d’administration indépendant. Ils ont déclaré: «Les gouverneurs du centre anglican de Rome ont accepté la démission de son directeur, l'archevêque Bernard Ntahoturi, à la suite de sa suspension de la semaine dernière, suite à une allégation d'inconduite sexuelle.

"Les gouverneurs prennent maintenant des mesures urgentes pour nommer un directeur par intérim, qui assumera également les fonctions de représentant de l’archevêque de Cantorbéry auprès du Saint-Siège."

L'archevêque Bernard a été nommé directeur en octobre 2017. Il était auparavant le primat de l'Église anglicane du Burundi. Avant son ordination, il était fonctionnaire et était chef de cabinet du président burundais, Jean-Baptiste Bagaza. Il a purgé une peine de quatre ans de prison à la suite du coup d'État militaire de 1987. Plus tard, il a été nommé évêque de Matana puis archevêque du Burundi. Il a également été vice-président de la commission de vérité et réconciliation (CVR) au Burundi.

Cette démission intervient à un moment où le leadership du Centre anglican à Rome a considérablement changé. Mgr Stephen Platten, président actuel des gouverneurs, quitte ses fonctions à la fin de cette année, après 15 ans de présidence et 30 ans au service du Centre. Au cours de la nouvelle année, il sera remplacé par l’évêque de Cashel, Ferns et Ossory de l’Église d’Irlande, l’évêque Michael Burrows.

Les détails de l'allégation n'ont pas été rendus publics. Les gouverneurs ont invité «toute personne ayant un intérêt pour la sauvegarde ou ayant besoin d’un soutien» à contacter l’équipe nationale de sauvegarde de l’Église d’Angleterre.

Dans un discours de Noël prononcé devant la bureaucratie du Vatican vendredi, le pape François a déclaré que l’Église catholique romaine ne couvrirait «plus jamais» les abus sexuels commis par des religieux.