• burundidaily

Contribution aux élections ou un racket organisé et orchestré par le CNDD-FDD?


Le Ministère de l’intérieur et de la formation patriotique menace de sanctionner sévèrement les collecteurs des fonds pour les élections de 2020 qui ne respectent pas les règles préétablies pour ce fait. Certains administratifs sont déjà dans les geôles.

Alors que Pierre Nkurunziza fait flèche de tout bois pour se financer les élections de 2020, des détournements des fonds collectés au près d’une population meurtrie sont dévoilés de plus en plus. Dans la province de Rumonge , deux fonctionnaires du bureau provincial ont été arrêtés puis emprisonnés le 28 Mars 2019, accusés d’avoir détourné une somme allant jusqu’à 25 millions de francs burundais. Le même jour, le président de l’association des taxi-vélos en mairie de Bujumbura a été mis au cachot du bureau spécial de recherche BSR, accusé lui aussi d’avoir détourné 22 millions de francs burundais, une accusation qu’il a apprise dès son arrivée aux mains de la police.

Dans la province de Muyinga, le Gouverneur Madame Aline Manirabarusha vient, ce samedi le 30 Mars 2019 d’annoncer que des informations à sa possession font état de détournement d’argent destiné au financement des élections de 2020. Elle avertit les collecteurs et surtout les administratifs de sa circonscription que quiconque tentera de détourner les fonds collectés sera sévèrement sectionné. Des sources sur place nous indiquent qu’une bonne partie de l’argent collecté n’arrive pas aux comptes crées pour recueillir ces fonds.

Dans sa sortie médiatique ce lundi 01 Avril 2019, l’Assistant du Ministre de l’intérieur et de la formation patriotique Tharcice Niyongabo hausse le ton. Même s’il parle dans l’ensemble les détournements ou mauvaise gestion des contributions aux élections de 2020, fort est de constater que le gouverneur de la province de Rumonge Juvenal Bigirimana est, lui aussi visé dans l’affaire de 25 millions qui se sont volatilisés dans ses bureaux.

« Nous avons remarqué qu’il y a certains administratifs collinaires, communaux voir même provinciaux qui ne versent pas ces fonds aux comptes alloués à cette activité, c’est le cas de Rumonge et ailleurs. » a déclaré l’Assistant du ministre.

Il a poursuivi en indiquant que la commission nationale chargé du suivi de collecte de ces fonds a recommandé aux Gouverneurs via une lettre écrite par le ministre de l’intérieur de la formation patriotique et du développement local que ces derniers doivent mettre en place une commission provinciale chargé de suivi et de collecte de ces fonds pour les élections 2020.

« Dans la province de Rumonge il été remarqué qu’il y a des fonds qui ont été collectés mais qui n’ont pas été versés sur les comptes », ajoute l’assistant au ministère de l’intérieur.