• burundidaily

L’austérité persiste: Le Burundi reste la plus faible économie de l'EAC


Dans ses efforts d'augmenter ses dépenses dans les domaines de la santé et de l'agriculture, le Burundi augmentera ses dépenses budgétaires de 8% à 1,5 milliards de francs (824,84 millions de dollars) au cours de son exercice budgétaire 2019/20 (juillet-juin),

Le ministre des finances Domicien Ndihokubwayo a déclaré au Parlement que 88% du budget serait financé par des recettes internes, sans donner plus de détails sur la manière dont les 12% qui restent seraient collectés.

Le Burundi appartient au bloc économique de l'Afrique de l'Est dont il est la plus faible économie et par conséquent le plus faible budget annuel.

Les économies de la Communauté des Etats d’Afrique de l'Est

En 2015, des violences ont éclaté à la suite de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Le Burundi, qui dépend de l'aide, a par la suite perdu l'appui financier direct de donateurs importants, tels que l'Union européenne, en raison de violations présumées des droits de l'homme et de la répression des opposants.

Ndihokubwayo a déclaré que l'économie devrait connaître une croissance de 4,2% au cours de l'exercice 2019/20. Une projection qui semble plutôt optimiste vue que les estimations du Fonds monétaire international projettent une croissance économique de mois de 0.5% en décembre 2019. Le gouvernement s'attend à une inflation d'environ 8,1% à la fin de l'année, a-t-il déclaré. Le budget proposé a été approuvé par le parlement plus tard dans la journée du 30 Mai 2019