• BURUNDIDAILY.NET

A quelques mois des élections de 2020, militer pour un parti autre que le CNDD-FDD devient un crime


Enest Mvuyekure, membre du CNL arrêté arbitrairement par des éléments de la milice Imbonerakure en province Karusi

Désespéré, dans une petite cellule de la geôle communale de Buhiga, Mvuyekure Ernest, un membre du parti CNL (Congrès National pour la Liberté) s’est vu arrêté par un groupe de jeunes du parti au pouvoir. Il a été battu sérieusement avant qu’il ne soit jeté dans la maison de détention de la commune Buhiga.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de ce samedi 06 juillet 2019, sur la colline Ramvya de la zone et commune de Buhiga dans la province de Karusi. Alors qu'il rentrait a son domicile, Mvuyekure Ernest a été brutalement interpellé par un groupe de jeunes de la milice imbonerakure. Ces derniers ont été identifiés par des témoins à Buhiga. Il s’agit de Nkezabahizi Aloys, Ruterakagayo Ernest, Ndayiziga Joseph, Ndaruzaniye Éric et un surnommé Head.

Ce membre du parti d’Agathon Rwasa a été grièvement tabassé et blessé et au lieu de le conduire à un centre de soins médicaux, il a été conduit directement au cachot de la zone Buhiga avant qu’il ne soit transféré dans la cellule de détention de la commune Buhiga.

Les agents de police à Buhiga n’ont pas hésité de le mettre en détention malgré les blessures. La seule faute qu’il aurait commise est qu’il est membre du parti Congrès National pour la Liberté. Il est également un des collecteurs des cotisations pour ce même parti.

Les membres de sa famille craignent pour sa santé et sa sécurité. Nous avons joint au téléphone le chef de zone Buhiga Monsieur Sindaruhuka Phocas. Il n’a pas nié les faits mais s’est réservé de tout autre commentaire sur l’arrestation de ce partisan du parti CNL.

Les autorités locales brutalement découragent toute appartenance à un parti politique autre que le CNDD-FDD

Des sources concordantes en provenance du chef-lieu de la province Karusi indiquent que l’administration veut décourager toute personne qui tenterait d’adhérer à un autre parti politique que le CNDD-FDD.

Il n’y a pas plus d'un mois, dans cette même commune de Buhiga, un enfant d’un membre du CNL s’est vu refusé de passer les examens de fin de l’école fondamentale pour la simple raison que son père est parmi les représentants de ce parti. De plus, ce père d’une cinquantaine d’année est toujours en détention selon nos sources sur place.

Face à toutes ces arrestations arbitraires des membres du CNL par une milice qui n'en a pas le droit , les leaders de ce parti, à commencer par le patron de ce parti, M. Agathon Gwasa appellent les partisans du CNL à la retenue et d'eviter toute provocation.

#CNDDFDD #Sécurité #AgathonRwasa #CNL