• burundidaily

Le Triomphe d’un groupe de réfugiés Burundais tambourinaires réveille les vieux démons de Bujumbura


Le pouvoir de Pierre Nkurunziza s’attaque de nouveau aux autorités rwandaises. A l’origine, un groupe des réfugiés burundais tambourinaires vivant à Kigali qui vient de se classer 2ème dans une compétition de démonstration des talents organisée par East African’s Got Talents. Désemparé, le ministère de la culture accuse le Rwanda de s’accaparer de son patrimoine « le tambour ».

Tout prend origine d’un concours télévisé, organisé au Kenya en date du 18 Aout 2019 sous le label de "GOT TALENT" qui prend origine en Angleterre et inventé par Simon Cowell, un magnat anglais de la musique. Ce concours privé vise la promotion des talents de l'EAC.

Comme d’autres citoyens de la sous-région, un club des tambourinaires des jeunes burundais réfugiés à Kigali dénommé « Himbaza » n’a pas raté l’occasion. Après son exhibition au rythme du tambour qui a ému plus d’un, ce club a été classé 2ème et des petites vidéos ont pullulé sur les réseaux sociaux.

Au lendemain de ce succès, le pouvoir de Gitega à travers son ministère de la culture a du coup indiqué que ces jeunes sont des rwandais qui se sont déguisés en tambourinaires burundais. « Nous sommes des réfugiés burundais urbains à Kigali, si les autorités burundaises veulent en savoir plus, ils n’ont qu’à nous demander nos identités », indique un des membres du club Himbaza.

Même si le pouvoir de Pierre Nkurunziza s’attaque à son voisin du Rwanda, celui-ci n’a pas encore réagit. Pour amplifier son mécontentement, des manifestations contre le Rwanda ont été de nouveau organisées dans la ville de Bujumbura samedi 24 Aout 2019.

Sur des pancartes des manifestants on pouvait lire : « Nous négligeons [sic] le gouvernement rwandais pour ces mauvais comportements de vouloir abuser la culture et les coutumes burundaises ». Des discours de haine contre ce pays voisin ont été proférés par les autorités de la mairie de Bujumbura ainsi que certains des représentants des clubs des tambourinaires.

Les organisateurs du concours East African’s Got Talent avaient pourtant justifié la légitimité du club Himbaza de participer à cet évènement culturel. « La participation au concours était ouvert à tout le monde qui réside au Kenya, Ouganda, Rwanda et Tanzanie sans considération de leur nationalité. Les tambourinaires qui ont participé vivent au Rwanda légalement et étaient donc éligibles », lit-on dans un communiqué de presse publié en anglais au lendemain de celui du ministère de la culture du Burundi.

Depuis 2015 les relations entre ces deux pays sont en dents de scie, le Burundi accusant le Rwanda de vouloir le déstabiliser politiquement et le Rwanda accusant le Burundi d’héberger les génocidaires #interahamwe qui ont décimé en 1994 un million de Tusti et de hutus modérés .

#Rwanda #Burundi