• burundidaily

La monnaie virtuelle interdite au Burundi


Le gouverneur de la banque centrale, Jean Ciza, dans une déclaration écrite dit qu'aucune monnaie virtuelle n'est émise et sécurisée et par que par conséquent aucune de ces monnaies virtuelles n'est ni légale et ni valable sur le territoire.

Déclarant que la banque centrale est informée de l'investissement et de la commercialisation de Bitcoin, Ether, Litecoin, Dogecion, Onecoin, BTC, Fahari Coin Cash, Ello Cash Coin et d'autres instruments similaires qui ne sont contrôlés par aucune autorité monétaire, il déclare que les services financiers ou particuliers au Burundi ne sont pas autorisés à commercialiser cette monnaie.

Le porte-parole de la banque centrale Bellarmin Bacinoni, dit qu'au moins 20 000 personnes dans le pays ont révélé savoir comment se fait le commerce de la monnaie virtuelle.

Au Burundi, la crise économique qui sévit depuis quatre ans et qui est provoquée par le taux de chômage élevé a conduit de nombreuses personnes à se tourner vers l'extraction de l'argent virtuel.

#MonnaieVirtuelle