• burundidaily

MAP-Burundi Buhire, un mouvement politique de l'opposition burundaise demande la suspension du p


Comme reporté par SOS Media, MAP-Burundi Buhire, un mouvement politique de l'opposition burundaise vient d’adresser une correspondance au président de la FIFA, pour demander la suspension et une enquête sur Révérien Ndikuriyo, président du sénat et en même temps président de la FFB. Cette demande intervient après que Révérien Ndikuriyo ait admis avoir mis à prix la tête d'un ancien militaire.

Dans une correspondance au président de la Fédération internationale du football FIFA, le Mouvement d’Actions Patriotiques, MAP-Burundi a exigé une enquête approfondie à l’endroit du président de la fédération de football du Burundi, FFB.

Selon Emery Igiraneza, le président du MAP-Burundi, Réverien Ndikuriyo devrait être mis en examen pour sa récente déclaration mettant à prix la tête d’une personne suspectée de perturber la sécurité dans la commune de Matana, en province de Bururi, au sud du pays.

Dans un enregistrement sonore partagé sur les réseaux sociaux, M. Ndikuriyo dit avoir promis une somme de cinq millions de francs burundais ( un peu plus de $2000) à celui ou celle qui ramènera vif ou la tête de l’individu connu sous le sobriquet de Kaburimbo.

«Dans des conditions normales et là où l’indépendance du pouvoir judiciaire est garantie, sa récente déclaration publique aurait constitué une preuve suffisante pour le poursuivre en tant que complice d’infraction pénale ou de tentative d’assassinat d’une personne, » indique la correspondance du mouvement MAP-Burundi Buhire

Emery Igiraneza, président de MAP Burundi accuse également l’ancien rebelle, membre du CNDD-FDD de récidiviste et demande ainsi à la FIFA de se pencher sur ses discours depuis 2015.

Pour MAP-Burundi Buhire, les révélations que Révérien Ndikuriyo ait mis à prix une vie humaine et ses appels à la haine sont incompatible à sa fonction de président de la FFB et entre en violation des statuts des fédérations de football.

« Les statuts des associations membres doivent respecter les principes de bonne gouvernance, et doit notamment contenir, au minimum, des dispositions relatives à la neutralité politique, religieuse. Il faut être indépendant et éviter toute forme d’ingérence politique, » trouve-t-il.

Le document demande donc la suspension immédiate de M. Ndikuriyo en tant que président de la FFB. D’autres mesures « à son encontre devraient être prises en attendant l’aboutissement de l’ enquête, » conclut le president de MAP-Burundi Buhire.

#AssassinatsExtrajudiciaires #ReverienNdikuriyo #FIFA #FFB