• burundidaily

Des burundais dans les rangs des rébellions contre le Rwanda


Présidents Nkurunziza Pierre du Burundi et Kagame Paul du Rwanda ( en lunettes)

Jusqu'ici, la plupart de spécialistes de la région des grands lacs pensaient que les combattants d'origine burundaise contre le Rwanda ne seraient que dans les rangs des FDLR.

Au cours des derniers mois, les forces armées congolaises ont intensifié leurs opérations contre les groupes armés dans l’est de la RDC et ont récemment tué le général Sylvestre Mudacumura, commandant de la brigade génocidaire des FDLR.

Parmi les rebelles capturés en RDC par les FARDC, il y a des Burundais qui ont rejoint la rébellion contre le Rwanda. Ils sont actuellement en procès à Kigali, où ils ont été extradés par les autorités congolaises.

Parmis ces rebelles capturés, quatre sont Burundais et trois Ougandais. Ils font partie d'un groupe de 25 combattants du RNC arrêtés en RDC avant d'être extradés vers Kigali où ils sont entrain d’être traduits en justice devant un tribunal militaire de la capitale rwandaise, Kigali.

Parmi les ressortissants burundais capturés et extradés au Rwanda par les autorités congolaises figurent Jean Minani, 37 ans, né dans la commune de Kayanza, qui a travaillé comme maçon avant de rejoindre la rébellion rwandaise de Kayumba Nyamwasa; Jean Marie Nsabimana, 28 ans, de la province de Cibitoke; et Janvier Nsengiyumva, 42 ans, de la commune de Mbuye dans la province de Muramvya, au Burundi

Le quatrième est Jean de Dieu Ndirariha, 23 ans qui vendait des beignets avant de rejoindre le RNC de Kayumba Nyamwasa.

Parmi ceux qui ont été capturés et extradés figurent aussi des ressortissants ougandais et des Malawites.

Jusqu'ici, la plupart de spécialistes de la région des grands lacs pensaient que les combattants d'origine burundaise contre le Rwanda ne seraient que dans les rangs des FDLR.

Ces captifs affirment que le Burundi est le lieu de transit pour les jungles de la RDC. Ils disent avoir été reçus et que leur entrée sur le territoire congolais est facilitée par de hauts officiers de l'armée burundaise, dont le colonel Ignace Sibomana, qui occupe le poste de J2 dans l’armée burundaise, et major Bertin, chargé du renseignement extérieur.

Le régime de Nkurunziza accuse le Rwanda d’orchestrer une déstabilisation contre le Burundi et lui impute le coup d’état manqué de 2015.

#FDLR #Rwanda #Burundi #RDC #NyamwasaKayumba #KagamePaul #PierreNkurunziza