• burundidaily

Maggy chez le Très Saint Père….Peter s’en mord le doigt


Marguerite Barankitse rencontre le Pape

Alors que les relations entre les autorités burundaises sont au plus mal depuis un bon bout de temps, le Pape François vient d’accueillir chaleureusement la burundaise Marguerite Barankitse (Maggy), une icône de la philanthropie très critique au régime de Bujumbura.

En effet, selon plusieurs médias internationaux, la patronne de «Maison Shalom », une organisation philanthropique en exil au Rwanda (qui est au chevet des réfugiés burundais vivant sur le sol rwandais) et trois autres personnalités qui ont récemment reçu le prix " Aurora Prize " ont été reçues ce mercredi le 2 octobre 2019 par le Très Saint Père au Vatican, en Italie.

C’est tout un symbole. Cette brave dame qualifiée sous toutes les latitudes de femme philanthropique, a été en effet au chevet des milliers de vulnérables (toutes ethnies confondues) depuis 25 ans avant de prendre le chemin d’exil suite à la décision du Président Pierre Nkurunziza de briguer un 3ème mandat illégal et source de tragédie. C’est aussi Maggy qui a accueilli, protégé et nourri des centaines d’orphelins de la crise de 1993. D'aucuns disent que mêmes les membres du Cndd-Fdd recevaient son aide quand ils étaient encore au maquis.

Elle incarne les valeurs d’« Ubuntu ».

Mais ses images aux côtés du Pape ont sans doute froissé les caciques du régime burundais.

En mal de visites de haut vol et pour ne pas chômer, le Président burundais, Pierre Nkurunziza a eu la rocambolesque idée de recevoir en audience, Denise Nkurunziza, sa propre femme. Leur tête-à-tête dans le Palais présidentiel flambant neuf a fait le buzz sur les réseaux sociaux et dans la presse classique.

Le Pape a donc honoré Maggy aux yeux du monde et du Burundi en particulier.

Cette autorité morale a reconnue la grandeur et la pertinence de son œuvre.

Dans le flot de l’actualité, ces images interviennent comme pour télescoper d’autres qui ont récemment montré l’opposant Agathon Rwasa à côté de l’Archevêque de Gitega, Simon Ntamwana au moment même où le Secrétaire général du parti Evariste Ndayishimiye accusait l’Eglise catholique de carburer pour l’opposition.

#MargueriteBarankitse #Pape #Vatican #PrixAurora