• burundidaily

Trump casse sa tirelire pour l'AMISOM: Une bouffée d’oxygène pour le Burundi


L'Amisom, la mission de l'Union africaine (UA) en Somalie qui compte un contingent burundais, vient de recevoir un coup de pouce américain.

Le président Donald Trump a choisi de mettre à disposition du Burundi et de l'Ouganda une part conséquente des 25 millions $ destinés aux forces africaines. Cette dépense exceptionnelle a été déléguée le 6 septembre à son secrétaire d'Etat adjoint, John Sullivan. Le chef d'Etat américain a la possibilité de dépenser 25 millions $ par an pour ses programmes d'assistance internationale.

Ces fonds ne sont soumis qu'à la décision du président, et peuvent être dépensés sans l'accord préalable du Congrès. En Somalie, cet argent devait être utilisé pour les salaires des soldats de l'Uganda Peoples' Defence Forces (UPDF) et des militaires Burundais qui viennent enfin d’être versés début octobre. L'UA n'avait pas rémunéré l'Ouganda ou le Burundi pour sa participation depuis janvier ce cette année. La seconde partie de ces fonds sera, elle, destinée à l'autre priorité de Donald Trump sur le continent, le G5 Sahel. Ce sont les forces mauritaniennes qui en bénéficieront, alors que l'Union européenne aie suspendu pour un temps sa contribution de 138 millions €.

#AMISOM