• burundidaily

Invité en Russie par le président Putin, Nkurunziza, toujours inquiet d'être renversé refuse de


Nkurunziza Pierre et sa femme Denise Bucumi dans leurs champs privés

Invité par son homologue russe Vladimir Poutine, Nkurunziza n'a pas pu vaincre sa peur de sortir le Burundi et n'a pas participé au sommet Afrique –Russe qui se tient dans la ville de Sotchi en Russie, du 22 au 24 octobre 2019.

Cette invitation avait été reçue des mains de Valery Aleksandrovitch Mikhaylov, le nouvel ambassadeur de la Russie au Burundi lors de la présentation des lettres de créance au numéro un burundais, mardi le 8 octobre.

Nkurunziza, sachant qu'il ne pouvait pas sortir du Burudi, avait déjà annoncé qu’une délégation de haut niveau prendra part à ces assises tout en omettant de préciser s'il allait diriger cette délégation. son porte-parole, Jean Claude Karerwa Ndenzako avait défendu son patron en signalant que s'il sort plus du pays, cela ne voulait nécessairement pas dire que le Burundi est en insécurité.

En effet, depuis 2015 après la tentative de coup d’état, le président Nkurunziza refuse de sortir du pays pour représenter le Burundi dans des assises internationales. Au mois de juillet 2017, il avait été forcé de se rendre a la frontière de la Tanzanie et le Burundi pour rencontrer John Magufuli, son homologue Tanzanien.

#PierreNkurunziza #Russie #SommetRussieAfrique