• burundidaily

Pierre Nkurunziza subodore une imminente trahison de certains policiers


A la veille des élections dont il est encore le seul à détenir le secret, le président burundais, Pierre Nkurunziza, ne craint qu’une chose : que l’armée et la police lui tournent le dos et rejoignent les forces déjà nombreuses qui sapent son régime.

Il le laisse entendre à chaque cérémonie officielle. Cette semaine, il l’a aussi déclaré en mettant en garde les jeunes policiers qui, comme les anciens, risqueraient de carburer pour les « colons ».

«Évitez les sollicitations multiples que vous allez subir durant votre carrière. Ne desservez pas votre pays car il n’y aura nulle part ailleurs où vous vous sentirez mieux que dans votre pays», a-t-il recommandé aux nouveaux officiers de la police burundaise. Ceux qui sont de mèche avec les colons sont des « traitres », a insisté Pierre Nkurunziza.

« Le pays a toujours des ennemis qui ne baissent pas les bras et chaque policier doit justifier la place qu’il occupe en vue d’un avenir meilleur pour les générations futures ».

Comme pour tacler son rival Alain Guillaume Bunyoni et d’autres grosses pointures du système CNDD-FDD qui s’en font plein les poches, le président burundais a demandé aux jeunes officiers qui viennent d’embrasser cette carrière de ne pas s’attacher au gain personnel et indu.

Manifestement, Pierre Nkurunziza a profité de cet événement pour parler aux caciques du pouvoir qui, comme en 2015, seraient tentés par une éventuelle fronde interne.

«Ne soyez pas avides des richesses indues. Nous avons besoin des officiers qui sont proches de la population et bien outillés pour combattre toute forme de malfaisance. Vous avez appris toute la technique, employez-la pour servir de modèles. Ayez des yeux et non des oreilles », a martelé le président Nkurunziza.

Le Président burundais a sermonné ces hommes en uniformes depuis Mitakataka en province de Bubanza, à l’occasion de l’intégration des jeunes officiers de la police dans ce corps. Au moins 62 officiers dont 2 prêtres de la 3ème promotion ont prêté serment, alors que 114 candidats officiers de la 4ème promotion ont été incorporés dans le Corps de la police.

#Police #PierreNkurunziza #Paranoia