• burundidaily

A la sortie, Pierre Nkurunziza se réjouit d’un faux bilan


Enfin en fin de mandat, le Président burundais, Pierre Nkurunziza jette un regard rétrospectif sur son bilan catastrophique et s’en réjouit (quand même).

Dans une émission publique organisée ce jeudi et diffusée en temps réel via les médias locaux à partir de Gitega, nouvelle capitale politique, le président burundais a quasiment fondu en larmes devant son « immense » bilan.

Sécurité totale à l’échelle nationale, autofinancement total des élections générales de 2020, participation massive à la construction de diverses infrastructures flambant neuves, économie florissante……tout baigne, selon le président burundais.

La seule ombre au tableau est que le Rwanda, probablement jaloux de ce que le Burundi surfe sur les vagues du succès, s’attelle à saper le régime burundais.

La dernière agression rwandaise contre le Burundi a été récemment constatée en province de Cibitoke.

« Les médias ont dit que l’armée rwandaise a attaqué une position militaire à Cibitoke ; c’est faux : nous, nous disons que le Rwanda a attaqué le Burundi. Point barre », a déclaré le président Pierre Nkurunziza.

Il a en outre rappelé que tôt ou tard, le Rwanda « en répondra devant la justice ».

Pierre Nkurunziza se dit particulièrement heureux de tirer sa révérence en ayant pacifié le pays.

«Nous sommes heureux de clôturer notre mandat en paix, nous avons eu l’occasion de moraliser la société burundaise et de restaurer, dans l’esprit de tout un chacun, l’esprit patriotique et l’amour de la nation », a martelé Pierre Nkurunziza.

En s’adressant aux voix discordantes (opposants) qui pactisent encore avec l’ennemi, le président burundais leur laisse ce proverbe : les poules qui se perdent nouent des liens avec les rapaces».

Le tableau idyllique brossé ce jeudi par le Président burundais contraste avec les faits : violations flagrantes et massives des droits humains, pauvreté généralisée et chronique, flambée du paludisme dans tout le pays, inquiétante dépréciation de la monnaie burundaise par rapport aux principales devises,….la faillite de l’Etat n’est pas loin.

#3ememandat #PierreNkurunziza #CNDDFDD