• burundidaily

Un policier abattu au domicile du Patron des renseignements, SNR


Le général Gervais Ndirakobuca alias Ndakugarika, chef des services de renseignements burundais

Au Burundi, les crimes en série se poursuivent dans les hautes sphères de l’Etat à quelques mois des élections.

Un policier en fonction vient d’être froidement abattu par son collègue au domicile du Général Gervais Ndirakobuca, chef du fameux Service des renseignements (SNR) dont il assurait la garde.

Ce nième crime programmé intervient quelques jours après l’assassinat, coup sur coup, d’un militaire, tireur d’élite affecté à la garde présidentielle de Gitega et d’un autre militaire, tireur d’élite appartenant à la garde rapprochée du chef d’état-major de l’armée burundaise, Prime Niyongabo.

Décidément, les caciques du régime en perte de vitesse, hier compagnons de combat, sont aujourd’hui devenus compagnons de colère et se le font savoir.

Car au sein des corps de défense et de sécurité, les Burundais assistent, ces jours-ci, à la des séries en live. Mais le mystère reste épais autour de ces crimes répétitifs à la veille des élections. C’est le serpent qui se mord la queue.

Selon des informations officielles, le policier tué chez le Général Gervais Ndirakobuca était au mauvais endroit au mauvais moment. Le déroulé de l’incident frise le ridicule.

En effet, selon des témoignages concordant des habitants du quartier de Kinanira 4, commune de Muha, (sud de la ville de Bujumbura) où habite le patron des renseignements burundais, il se dit que la victime « aurait chopé une balle tirée par mégarde ».

«Le coup de feu s’est fait entendre chez le patron du Service National de Renseignements. Un policier aurait tué son confrère par mégarde. Il était en train de nettoyer son fusil quand une balle s’est échappée du fusil tuant sur le coup le policier que la plupart décrit comme bon de cœur», a rapporté un habitant du quartier. 

On n’en saura pas plus. Car le Général qui vient de perdre un de ses gardes du corps n’a pas pipé mot.

Il est à rappeler que le Général Gervais Ndirakobuca alias Ndakugarika, était hier Chef du cabinet police du président de la République. Il a récemment hérité du SNR en remplaçant le Général Steve Ntakarutimana. 

Rappelons aussi que pour de nombreux crimes de sang dont il est comptable, Gervais Ndirakobuca reste sous sanctions de l’Union Européenne, des États-Unis et de la Suisse.