• burundidaily

Révérien Ndikuriyo: Des femmes et des femmes "proprement dites"

Mis à jour : févr. 5


Tout d'abord, au plus fort de la crise de 2015, Révérien Ndikuriyo, le president du Senat Burundais avait demandé aux jeunes miliciens imbonerakure de "travailler" sur les opposants et leur a promis d'être récompensés avec les biens de ceux qu'ils auraient tués, puis, il y a quelques mois, il a dit qu'il avait mis de l'argent sur une tête d'un opposant, et maintenant il veut que toutes les jeunes élèves qui tombent enceintes soient exclues des soins maternels offerts à toutes les autres "vraies" femmes.

Visiblement, cette figure politique et ancien rebelle ne comprend pas son rôle. Au lieu de s'attaquer aux jeunes filles qui tombent enceintes dans les écoles du pays , il ferait mieux de s'attaquer aux hommes tels que les enseignants qui exploitent sexuellement les jeunes élèves vulnérables.Pourquoi victimiser ces jeunes vulnérables en voulant les exclure des soins de santé maternelle alors qu'elles sont parmis les femmes quand elles sont les plus exposées aux décès liés à la grossesse?

De toute évidence, il ne semble pas être conscient de la situation précaire des jeunes élèves dans les écoles du pays et de l'exploitation qu'elles subissent de la part de leurs professeurs et autres fonctionnaires.

Au lieu de blâmer les victimes, il devrait peut-être utiliser ses pouvoirs législatifs pour s'assurer que les jeunes élèves ne soient pas la proie des enseignants et des autres pervers qui sont toujours prêts d'exploiter des jeunes élèves vulnérables.

#Exploitationdesjeunes #ReverienNdikuriyo