• burundidaily

Jacques Bigirimana, l'homme qui ne laisse jamais passer une opportunité frappe encore une fois


Un opportuniste est généralement démasqué par un opportuniste plus expérimenté.

Ce qui se serait passé est tellement comique que ce serait un très bon gag à raconter dans un bar plein de fans de bandes dessinées politiques.

Il est revenu d'un exil dans lequel il se trouvait depuis la fin des années 1990. Il souhaitait participer aux élections comme convenu avec le parti au pouvoir, le CNDD-FDD. Il représentait les membres de "l'opposition radicale" regroupés dans un méli-mélo politique appelé CNARED.

A l'aeroport de Buja la belle, Il a été rencontré par le bouffon en chef qui l'a récupéré dans ses gros pick-up payés par des feuilles de thé de l'OTB.

Il, c'est Anicet Niyonkuru, et le bouffon c'est Jacques Bigirimana.

Tout allait bien, jusqu'à ce que ... Jacques Bigirimina, le bouffon en chef décide qu'il voulait une partie du matériel de campagne d'Anicet, afin qu'il puisse se fabriquer quelques membres pour gonfler les rangs de son FNL.

Donc, apparemment, il a envoyé ses hommes voler des T-shirts et des chapeaux du parti des "aba-vobavoba". Puis il a habillé de vrais faux membres dans les couleurs du parti de la main levée et la fête a commencé.

Jacques Bigirimana, est un expert qui ne laisse jamais une opportunité passer.

Reka twivobavobere! (Mais c'est quoi encore kuvobavoba? )