• burundidaily

Le ministre tanzanien de l'intérieur qui tourmentait les réfugiés burundais limogé pour corruption

Mis à jour : févr 5

Kangi Lugola limogé pour corruption

Le président tanzanien a limogé jeudi le ministre de l'Intérieur du pays après que son ministère aiet signé un contrat controversé d'une valeur de centaines de millions de dollars avec une société basée en Roumanie sans l'approbation du Parlement et du ministère des Finances.

Outre l'ancien ministre Kangi Lugola, le président John Magufuli a également limogé le secrétaire permanent du ministère, Jacob Kingu, et le commissaire aux incendies et de sauvetage, Thobias Andengenye, qui avait personnellement signé le contrat de 535 millions de dollars.

En poste depuis 2015, Magufuli a cherché à lutter contre la corruption et l'inefficacité au sein du gouvernement. Il a limogé plusieurs hauts fonctionnaires du gouvernement pour corruption et déduction des dépenses qu'il jugeait inutiles.

Ce contrat n'avait pas été alloué dans le budget du gouvernement. L'ancien ministre Lugola est connu dans les milieux des réfugiés burundais pour avoir été une extension de la main du régime de Nkurunziza qui veut faire retourner les refugiés burundais de la Tanzanie par force.

Cet ancien munistre s'est montré très zélé en prenant des initiatives très contraignantes envers les réfugiés burundais. D'aucuns se demandent s'il n'avait pas été corrompu par le régime de Gitega.