• burundidaily

Mon successeur n'aura rien à faire car j'ai résolu tous les problèmes du pays dixit Nkurunzi


Décidement, Pierrre Nkurunziza se voit comme le grand batisseur et conducteur de chantier que le Burundi ait connu depuis son indépendance. 

Au cours des prières en cours à Gitega et qui précèdent le congrès du parti dont il préside le conseil des sage ( vrai organe qui décide) et guide suprême et éternel, Nkurunziza déclare qu'il a résolu presque tous les problèmes du pays, et que par conséquent, son successeur aura une vie plus facile. 

Convaincu que sa grandeur éclipse tout autre burundais, il se met au dessus de tous. Ce qu'il accompli, personne d'autre ne pourrait le faire. 

Comme diront certains burundais, ceux de son parti inclus, qu'il ait ou croit tout ce qu'il veut mais pourvu qu'il parte! 

Avec un des taux de pauvreté les plus élévés au monde, 9 millions de cas de paludisme en 2019, un taux de malnutrition infantile de plus de 50%, 3ème pays le plus pauvre du monde, des centaines de milliers de burundais exilés et des milliers de vies humaines fauchées, un pays qui se classe premier de la liste des pays les plus malheureux; quels problèmes a t-il résolus?

Il est indéniable que le Président burundais Pierre Nkurunziza constitue à lui seul un véritable cas d’école pour illustrer parfaitement l’incantation des « désirs vains » selon la conception épicurienne.