• burundidaily

Il reste "sindumuja"


Monseigneur Simon Ntamwana serre la main du président Pierre Nkurunziza

Il est le créateur du terme "sindumuja" (je ne suis pas un exclave) adopté par les opposants au 3ème mandat de Nkurunziza. 

En 2015, tout au début de la crise qui sécoue toujours le Burundi, Monseigneur Ntamwana avait déclarer qu'en nommant Nkurunziza  comme candidat, le CNDD-FDD voulait faire des burundais des exclaves.

Depuis le début de cette crise, les tensions entre l'église catholique et le régime de Nkurunziza ont continué à exploser. Récemment, le régime avait accusé les évêques catholiques de "cracher le venin de la haine". 

Les images du créateur de "sindumuja" (ce cri de ralliement des anti 3ème mandat) entrain de livrer son homélie aux bagumyabanga à Gitega cette semaine avaient fait croire que sindumuja il n'était plus. 

Cependant, comme le rapporte la BBC, monseigneur Simon Ntamawana campe sur son opinion. Il signe que personne n'a le droit de aire des burundais des exclaves. Bref, il reste sindumuja.