• burundidaily

Elections 2020 : Le général Evariste fait déchanter plus d’un dans les hautes sphères du Cndd-Fdd

Candidat à la présidentielle de mai prochain, le général Evariste Ndayishimiye, secrétaire général du parti au pouvoir, CNDD-FDD, fait déchanter ses co-militants, en particulier les parlementaires à l’égo surdimensionné qui veulent rempiler pour une nouvelle législature.

Aussitôt élu candidat à la candidature pour l’imminente élection présidentielle, Evariste Ndayishimiye a refait les listes des candidats députés/conseillers communaux.

Les listes initiales ont été délestées de plusieurs députés et autres sénateurs actuels qui avaient corrompu la base pour squatter les positions utiles sur des listes bloquées à l’échelle provinciale.

Selon des sources proches de la direction du CNDD-FDD, seuls 10 députés auraient eu la chance de survivre à ce tsunami en gardant leurs positions en tête de liste.

« Nous devons faire émerger les jeunes, permettre à la jeune génération de s’essayer, apporter du sang neuf aux institutions », aurait-il déclaré.

Le plus qu’éventuel prochain président promet des promotions aux leaders locaux de son parti qui, d’après lui, sont de véritables élus du peuple.

Mais Evariste Ndayishimiye a du mal à convaincre : car, d’une part, il est aussi issu de la vieille garde du parti. Un "has been" qui devait également céder la place à un plus jeune que lui, en tant que candidat président.

D’autre part, il aura du mal à trouver de jeunes candidats députés ou sénateurs car tout au long des 15 dernières années, son parti n’a fait qu’abrutir les jeunes et bestialiser les Imbonerakure, unique et horrible pépinière du CNDD-FDD.

Pour contourner cette humiliation, certaines grosses pointures du CNDD-FDD migrent vers le CNL d’Agathon Rwasa qui a le vent en poupe.

La transhumance leur est d’autant plus facile que, sur le fond idéologique, les deux partis savent bien accorder leurs violons.