• burundidaily

Elections de 2020 : A peine née, la Coalition Kira-Burundi se fissure

La Coalition Kira-Burundi, récemment mise en place en vue de participer aux prochaines élections générales se fissure déjà moins d’une semaine après sa création. L’un des partis politiques qui l’ont initiée, à savoir le Conseil des patriotes (CDP) vient de claquer la porte.

« Le parti CDP se retire de la coalition Kira-Burundi. Il s'insurge contre l'imposition d'un candidat à la présidentielle sans aucun consensus», a déclaré jeudi à Bujumbura le Secrétaire général du parti Sébastien Ntahongendera, lors d’un point de presse.

Le Secrétaire général du CDP a immédiatement annoncé que le candidat de ce parti à la présidentielle de mai prochain est Monsieur Anicet Niyonkuru, Président dudit organisation politique.

Cette Coalition qui a déjà du plomb dans l’aile avait été créée le 19 février dernier. A sa naissance, elle était composée par quatre partis politiques à savoir le RANAC (qui comprend en l’occurrence l’ancien président Domitien Ndayizeye), le CDP, le parti FEDES-SANGIRA de Gervais Niyongabo et le PAJUDE de Pascal Nkunzumwami.

Avant de regagner Bujumbura, le président du CDP, Anicet Niyonkuru carburait pour le CNARED (Conseil National pour le respect de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi et de l’Etat de droit), alors principale plateforme de l’opposition en exil.

Il a aussi claqué la porte en s’alliant aux autorités burundaises dont il contestait la légitimité.

Manifestement, son agenda est flou pour beaucoup d’observateurs. D’aucuns estiment qu’il est insidieusement missionné par le pouvoir pour tuer dans l’œuf toute velléité d’opposition avant de prendre le large. A surveiller jour et nuit!