• burundidaily

Elections de 2020 : le silence du camp Rwasa est assourdissant

A moins de 100 jours des élections présidentielles, le Conseil national pour la liberté (CNL), une formation politique pilotée par Agathon Rwasa n’a pas encore annoncée son candidat.

Son silence devient de plus en plus assourdissant. D’autant plus que la popularité de cet ancien leader rebelle au sein de l’opinion hutue ne cesse de grimper.

Aujourd’hui, les interrogations fusent de partout : Agathon Rwasa sera-t-il de la bande des candidats à la présidentielle ? Se heurtera-t-il au refus de la Cour constitutionnelle qui carbure pour le CNDD-FDD ?.....

Tous les yeux sont braqués sur le prochain congrès du CNL prévu le 16 février. C’est alors que le candidat sera connu.

Mais selon certains observateurs, le candidat Agathon Rwasa ne passera pas comme une lettre à la poste.

C’est aussi l’un des sujets d’attention de la communauté internationale consciente de sa popularité et de l’oppression dont ses militants sont constamment victimes.

En attendant, Agathon se mure dans le silence. Aucun commentaire. Ni sur son éventuelle candidature, ni sur ses militants qui sont tués, kidnappés ou emprisonnés dans les quatre coins du Burundi.

Tout devait se savoir dans les jours qui viennent. Car les élections approchent à grands pas et le compte à rebours va son bonhomme de chemin.

Selon des sources proches de la présidence, Pierre Nkurunziza devait publier le décret convoquant les citoyens pour les élections du 20 mai le 20 février prochain.

La dernière cartouche d’Agathon Rwasa reste donc à sortir. Chacun retient son souffle au Burundi et au-delà.