• burundidaily

Inondations : la courbe des sans-abris va crescendo, plus de 28000 sinistrés au Burundi(ONU)



L’ONU s’alarme des dégâts des inondations ravageuses qui frappent le Burundi ces derniers jours, en particulier à l’ouest du pays. Plus de 28 mille personnes se sont retrouvées sans abris, a annoncé, mercredi, le Bureau de Coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) dans un communiqué.


A Mutimbuzi, dans la province de Bujumbura-rural (ouest), ce sont 27972 personnes qui ont dû se déplacer à cause des inondations, précise OCHA dans le communiqué publié sur son site.


«Les pluies torrentielles, les vents violents, les glissements de terrain et les inondations survenus entre le 13 et le 19 avril ont causé des dégâts dans les provinces de Cibitoke, Bubanza et Bujumbura Rural », précise le texte, notant que plus de 6 010 maisons ont été inondées, endommagées ou détruites.


Les pluies torrentielles ont également affecté 715 personnes à Rumonge (sud) et 98 autres à Bubanza (ouest), ajouté la même source, soulignant que le bilan des dégâts ne cesse de s'alourdir alors que les maisons inondées continuent de s'effondrer.


Notant que la priorité absolu est le relogement de toutes les personnes sinistrées, le Bureau onusien rappelle que ces "personnes ont également des besoins alimentaires urgents".


OCHA précise, enfin qu'une mission d'évaluation conjointe (Protection civile, Croix-Rouge du Burundi (CRB) et OCHA) a été effectuée mardi.


Selon cette mission quatre écoles fondamentales ont été complètement inondées, empêchant plus de 1 500 élèves de retourner à l'école.


Profitant de cette colère des éléments déchainées en période post-électorale, le ministre de la sécurité publique Alain Guillaume Bunyoni a immédiatement volé au secours des sinistrés, électeurs potentiels, en leur donnant une aide de près de 7 millions de francs burundais.


Alain Guillaume Bunyoni a pris soin de se faire accompagner par des médias publics et privés afin d’immortaliser cet événement qui illustre, s’il en était encore besoin, sa magnanimité.