• Creation Focus

L’insécurité va crescendo: Un leader des Imbonerakure fauché par des hommes armés à Matana


Jeunes de la milice Imbonerakure

L’insécurité monte d’un cran dans la commune de Matana, province de Bururi vers le sud du Burundi.


Sur la colline de Mahango dans la zone et commune de Matana, le représentant des jeunes Imbonerakure (Ligue des jeunes inféodée au parti présidentiel), Éric Niyongabo vient d’être tué par balles.

Il est en effet tombé dans un groupe d’hommes armés qui l’ont mitraillé sans autre forme de procès.


Son compagnon, Innocent Ingabire qui était avec lui au moment de l’agression a été grièvement blessé.

Selon des témoins sur place, les meurtriers les attendaient. « Ils sont tombés dans un groupe d’hommes qui les ont dépouillés de tout ce qu’ils avaient sur eux avant d’ouvrir le feu sur les deux Imbonerakure : Eric Niyongabo est décédé sur place », racontent les voisins.


Reste qu’au même moment, dans la même commune de Matana sur la colline de Ruzira en zone de Gisarenda, un corps d’un vieil homme a été d’être découvert. L’administration et même la police locale ignorent les raisons de son assassinat. Son vélo et les articles que transportait la victime n’ont pas été volés.


Le climat sécuritaire va en se dégradant dans cette commune du sud du Burundi.

C’est la deuxième attaque perpétrée en commune Matana en un mois. La dernière attaque armée remonte à début février. Elle avait coûté la vie à une personne.