• burundidaily

La chasse des pro-Rwasa ne fléchit pas : Six arrestations à Mutimbuzi


Agathon Rwasa, président du parti CNL

Au fur et à mesure que le Burundi s’approche des échéances électorales annoncées, la milice des jeunes Imbonerakure (appendice du parti au pouvoir) doublée des agents de la police redoublent d’ardeur pour traquer, coffrer ou lyncher les militants du parti CNL de l’ancien rebelle Agathon Rwasa.


Dans la commune de Mutimbuzi de la province de Bujumbura (rural), au moins six personnes ont été arrêtées lundi et conduites au cachot de la Brigade de Gatumba.


Parmi les pro-Rwasa pistés, débusqués et incarcérés en catastrophe figure Madame Françoise Kankundiye, 50 ans. Persécutée pour sa témérité et son indéfectible attachement à Agathon Rwasa et sa formation politique, Françoise Kankundiye, surnommée aussi Mukecuru était recherchée depuis plusieurs mois.


Son charisme et sa capacité de mobilisation des militants, jusqu’au sein du parti CNDD-FDD fait d’elle une ennemie jurée du parti au pouvoir.


Selon des témoins, elle a été arrêtée par un certain Nduwayo (Imbonerakure) accompagné d’un groupe de policiers alertés pour l’occasion.


Ils l’ont emmenée, illico, à la police à moto avant d’être récupérée par une camionnette de la police.


En plus de Madame Françoise Kankundiye, les Imbonerakure ont fait arrêter le même jour à Mutimbuzi cinq autres militants du Conseil national pour la liberté (CNL) à savoir Elia Nahayo, Daniel Ndayiziga, Jean-Bosco Kubwayo, Fulgence Habarugira et Célestin Nzeyimana.


Tous les six sont au noir dans le cachot de la Brigade de Gatumba. Ils risquent torture et assassinat.


Tous ces militants du parti CNL ont été arrêtés alors que les plus hautes autorités de la République étaient massées à la Cathédrale Régine Mundi où ils participaient à une messe en mémoire de feu Cyprien Ntaryamira, ancien président burundais tué il y a 26 ans dans un attentat contre son homologue rwandais, Juvénal Habyarimana.


Dans son homélie hautement didactique, Venant Banshimiyubusa, Archevêque de Bujumbura, a insisté sur la tolérance et l’amour du prochain. Mais faut plus qu’une homélie pour venir à bout de la tyrannie du régime CNDD-FDD.