• burundidaily

Le Burundi compte sur un pacte avec Dieu pour se protéger du COVID-19


Selon le porte parole de Pierre Nkurunziza, le Burundi a un pacte spécial avec Dieu qui le protégera contre coronavirus


Après des mesures initialement cohérentes prises par le ministère de la santé publique pour isoler toutes les personnes qui arrivent des zones touchées par le COVID-19, la maladie causée par le coronavirus, le régime de Gitega se tourne vers des discours illogiques, farfelus et superstitieux face à un virus à propagation rapide.


Le porte parole du président du Burundi a révélé à la BBC que le Burundi avait un pacte spécial avec Dieu et que la protection contre une pandémie comme le coronavirus était assurée en raison de cette relation particulière entre Dieu et le Burundi.


Selon lui, le Burundi est une exception parmi toutes les autres nations car il a placé Dieu au centre de la vie de cette nation. Certes, quand on regarde les croisades religieuses régulières qui sont organisées par le président lui-même, qui, en fait, en plus de sa femme qui a créé sa propre église, est un pasteur auto-proclamé, il est facile de voir pourquoi Dieu est devenu un outil démagogique utilisé pour justifier toutes les inepties et autres insuffisances qui affligent le pays.


Peu importe que le Burundi soit l'un des pays les plus pauvres du monde, les autorités justifient cette pauvreté en termes bibliques. Ne savons-nous pas que pour hériter du royaume de Dieu, il faut être pauvre sur terre? Ainsi va le message des autorités aux masses affamées. Les catastrophes naturelles qui affligent non seulement le Burundi mais d'autres pays à cause du changement climatique qui s'aggrave sont simplement expliquées par des versets bibliques. Les masses sont appelées à vivre et supporter ces catastrophes parce que le gouvernement n'a rien à leur offrir.


Rien ne semble relever des pouvoirs des autorités burundaises. Au Burundi, l'homme a perdu toutes les capacités d'affecter son sort, face à une misère insurmontable, la Bible devient une réponse facile utilisée pour tout justifier.


Face à une pandémie qui afflige tant de souffrances aux humains dans le monde entier, le Burundi se tourne vers la Bible et sa soi-disante place préférentielle dans le cœur de Dieu pour expliquer toute prise de décision irrationnelle et incompétente qui se manifeste face a lutte contre le Coronavirus, après une posture initialement efficace et décisive prise par le ministère qui a la santé dans ses attributions.


Dieu a ses voies et moyens, espérons que le Burundi est sous sa main protectrice!