• burundidaily

‎Le Diocèse de Bururi doté d’un nouveau Prélat en chef, la bile monte chez les extrémistes hutus

Le Diocèse de Bururi est désormais piloté par un Nouvel Evêque à savoir l’Abbé Salvator Niciteretse.

La nomination de ce Prêtre issu de l’ethnie tutsie froisse les extrémistes hutus qui avaient déjà alerté la hiérarchie de l’Eglise catholique sur l’exclusion dont les prêtres hutus font objet dans ce diocèse du sud du Burundi.

« De grâce, ne nommez pas encore un évêque Tutsi à la tête du Diocèse de Bururi », a récemment demandé un certain Njebarikanuye Jean Gédéon via une lettre ouverte au Nonce apostolique de Bujumbura. «Une partie de son clergé est en esclavage et la chrétienté en est à sa ruine. Nommer un autre Tutsi comme évêque de BURURI serai commettre l’irréparable, avec tout ce que cela entrainerait comme conséquences sur la foi des fidèles », a-t-il ajouté.

« Si vous devez nommer un tutsi, envoyez-le ailleurs et donnez-nous un évêque hutu, le temps de prendre du repos et du répit. Aucun seul prêtre hutu n’est Responsable d’aucun service général de diocésain, et tous les services stratégiques sont occupés par des Tutsis ».

Mgr Salvator Niciteretse

Cette doléance est restée lettre morte car le Pape François vient de nommer un Prêtre tutsi à la tête de ce Diocèse.

Selon le journal catholique FIDES, Père Salvator Niciteretse, du clergé de Bururi, était jusqu'à présent Secrétaire de la commission épiscopale pour l'apostolat des laïcs.

Il est né le 2 août 1958 à Rutwenzi, dans le diocèse de Bururi et a fréquenté le Petit Séminaire de Kanyosha 1975 - 1979. Avant d’être ordonné prêtre le 9 juillet 1989 pour le diocèse de Bururi, il a obtenu trois baccalauréats : en sciences humaines au Séminaire moyen de Bujumbura (982), en philosophie au Grand Séminaire de Bujumbura (985) et en théologie au Grand Séminaire de Burasira.

Après son ordination sacerdotale, il a servi comme vicaire paroissial et aumônier national du mouvement d'action catholique Xavéri, Curé de la Cathédrale de Bururi et Directeur diocésain des Œuvres pontificales missionnaires.

De 1998 à 2002, il a poursuivi les études supérieures près l'université pontificale du Latran avec obtention d'une licence en théologie pastorale et d'un Doctorat en Doctrine sociale de l'Eglise. Depuis 2003, il était Secrétaire de la commission épiscopale pour l'apostolat des laïcs, professeur au Grand Séminaire de Gitega et de Kiryama, préposé pour l'Afrique au Forum international catholique.