• burundidaily

Le FMI allège la dette pour 25 pays pauvres…. le Burundi attend encore Godot



Le Fonds Monétaire International, FMI, a annoncé lundi, l’allègement de la dette pour 25 pays plus «pauvres» et «vulnérables» afin de les aider à faire face à la pandémie du Covid-19.


«Aujourd'hui notre Conseil d'administration a approuvé un allégement immédiat de la dette de 25 des pays membres du FMI pour les aider à faire face à l'impact de la pandémie du COVID-19», a déclaré Madame Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international dans un communiqué de presse.


Cet allègement de dette va leur permettre de «canaliser une plus grande partie de leurs maigres ressources financières vers des secours médicaux et autres secours d'urgence vitaux», a-t-elle ajouté.


L’Afrique contient une bonne frange de pays bénéficiaires de cette mesure. Les pays africains concernés sont les suivants: Bénin, Burkina Faso, République centrafricaine, Tchad, Comores, République démocratique du Congo, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mozambique, Niger, Rwanda, São Tomé et Príncipe, Sierra Leone et Togo.


Bien que très pauvre et très vulnérable, le Burundi n’est pas concerné.


Certainement que le paramètre «bonne gouvernance», véritable tendon d’Achille de Gitega, a pesé de tout son poids dans le choix du FMI.