• burundidaily

Le pays s'enferme jusqu'à nouvel ordre pour faire face au virus chinois


Le président burundais dans une séance de prière. Le Burundi se considère comme le pays le plus protégé par Dieu contre le virus chinois

Par le biais d'un communiqué de presse du ministre de transport, travaux publics de l'equipement de l'aménagement du territoire, le Burundi vient opter de s'isoler du reste du monde indéfiniment comme moyen de se protéger contre la maladie causée par le virus chinois, le coronavirus.



Alors que la vie bat son plein au Burundi malgré que ce virus de Wuhan ait déjà atteint la phase de transmission communautaire, le Burundi compte s'isoler du monde indéfiniment pour se protéger contre ce virus qui ravage le monde.


Ce petit pauvre pays d'Afrique de l'est s'est pourtant terré dans un déni face à cette maladie respiratoire qui se fait de plus en plus sentir sur le continent africain. Ce déni fait de plus en plus peur à ses voisins qui craignent une explosion de cas de COVID-19 au pays, une explosion que ne tarderait pas à se propager dans cette région aux frontières poreuses.