• burundidaily

Les Imbonerakure sèment la terreur dans le sud

Mis à jour : févr. 8

Les jeunes Imbonerakure sèment la terreur dans la province de Makamba au sud du Burundi, rapportent les médias locaux.

Les habitants des collines Nkaramanyenye et Rutenderi de la zone Gatabo en commune Kayogoro, de la province Makamba au Sud du pays sont nombreux à dénoncer «les violations graves des droits humains dont se rendent coupables les jeunes Imbonerakure du parti Cndd-Fdd ».

Ils ont déjà des tas de morts dans leurs placards.

En effet, au moins 25 personnes ont déjà été tuées dans l’unique localité de Gatabo. Si la violence leur est massivement consubstantielle, il y a au moins 4 Imbonerakure qui se partagent la palme du dégatier. Ils se seraient rendus coupables de beaucoup d'actes criminels sous l’œil complice de l’administration locale et des instances judiciaires jusqu’à présent inactives.

Les habitants de cette zone déplorent énergiquement le silence complice des autorités locales face à ces crimes qui ne cessent de se multiplier.

D’autres citoyens pointent du doigt Gervais Habonimana, chef de zone Gatabo, comme étant derrière cette criminalité.

Comme pour ne pas s’attirer les foudres de la Ligue des Jeunes Imbonerakure à l’approche des élections, les responsables du parti Cndd-Fdd laissent faire. Le cas échéant, ils s’en prennent à toute personne qui ose dénoncer leurs abus en l’accusant d’être ennemi de la paix et de vouloir ternir l’image du pays.

Le spectacle d’horreur est quasi quotidien et ce drame de Makamba, fief du président du Sénat du Burundi, est loin d’être isolé.