• burundidaily

Un militaire retrouvé tué en province Cibitoke


Militaires burundais

Un corps d’un homme en treillis de l’armée burundaise a été découvert sur la colline Nyamitanga de la commune Buganda en province de Cibitoke.


Alertés par des pêcheurs qui ont été les premiers à le voir gisant dans une mare de sang, des militaires burundais ont vite accouru pour récupérer le leur et acheminer son corps dans une morgue de Bujumbura.


«Le corps en tenue militaire était couvert de sang. Nous avons alerté des militaires en patrouille, et ils se sont vite dirigés à l’endroit où il avait été retrouvé pour l’évacuer. Ils l’ont emmené à Bujumbura. Ça a pris très peu de temps que les habitants n’ont pas eu l’occasion de l’identifier», ont rapporté des pêcheurs.


Pour des raisons encore obscures, l’opération d’évacuation du corps a été entourée d’une discrétion inhabituelle. Même la police n’a pas été associée.


«Des responsables militaires et policiers nous ont interdit de révéler que le cadavre portait une tenue militaire. Pourquoi nous intimer cet ordre? Et puis, le véhicule des militaires s’est vite précipité à évacuer le cadavre tout en nous refusant de vérifier si on pouvait le reconnaître», ajoutent les témoins de cette scène.


Le commandant du 122ème bataillon d’infanterie en charge de sécuriser la région s’est rendu sur place.


«Je ne l’ai pas reconnu, mais si c’est un militaire, l’auditorat militaire se chargera de l’enquête », a-t-il déclaré.


Frontalière de la République démocratique du Congo, RDC, la commune burundaise de Buganda en province de Cibitoke est le théâtre de plusieurs actes d’assassinats, d’enlèvements et de disparitions.


Au moins six corps sans vie y ont été découverts sur les bords de la rivière Rusizi en deux mois.


Les autorités ne commentent jamais ces scènes d’horreur.