• burundidaily

Une militante du parti présidentiel abattue à Bujumbura

La folie meurtrière qui hante le Burundi n’épargne pas les hommes et femmes du sérail : une jeune femme militante percutante du parti au pouvoir vient d’être froidement mitraillée dans le quartier Kizingwe-Bihara en zone urbaine de Kanyosha.

Consolate Havyarimana, la victime, était responsable de la Ligue des femmes du parti CNDD-FDD, Abakenyerarugamba.

Deux hommes armés et non identifiés ont surgi à son domicile et ont ouvert le feu sur elle avant de se volatiliser, laissant derrière eux son corps inerte.

Selon des sources sur place, cette dame fauchée par 7 balles version AK 47 était originaire de la commune Nyabiraba, dans Bujumbura rural. Ses meurtriers étaient en tenues civiles.

Sa mort a suscité une vive émotion dans l’entourage. D’autant qu’elle était, quoi que militante percutante du parti de l’aigle, en bons termes avec les voisins.

Mais cet assassinat suscite aussi beaucoup de commentaires. Il illustre en effet le fait que nul n’est finalement à l’abri de la criminalité généralisée, impunie, initiée et encouragée par le pouvoir CNDD-FDD au Burundi.

Qu’il s’agisse des militants de l’opposition (pris en tenaille par la police et la Ligue des Jeunes Imbonerakure inféodée au parti CNDD-FDD) ou de la mouvance présidentielle (a priori les protégés du régime sanguinaire).

C’est aussi cela qui pousse certains militants du parti au pouvoir à prier pour que le Bon Dieu mette fin à la spirale de la violence et aux assassinats ciblés commandités et exécutés par les agents de l’Etat.

Les voisins de Consolate, qui disent ignorer les mobiles du crime, demandent qu'il y ait renforcement de la sécurité dans cette localité.

De son côté, la police affirme avoir entamé ses enquêtes pour identifier les auteurs et les mobiles de cet assassinat.

Mais personne ne s’attend à ce que les auteurs soient réellement connus et traduits en justice.

Car le propre d’un Etat à la fois voyou et policier, les criminels se la coulent douce et un crime en appelle un autre.