Kenya : les médecins du privé entrent en grève en soutien à leurs collègues du public arrêtés

14/02/2017

 

Le système sanitaire en crise au Kenya. Ce mardi, ce sont tous les médecins des cliniques et hôpitaux du pays – publics comme privés – qui sont en arrêt de travail. Le syndicat des médecins du Kenya a en effet annoncé que les médecins du privé entraient en grève.

 

Une décision censée durer 48 heures et prise en soutien aux sept leaders syndicaux condamnés ce lundi à trente jours de prison par la juge Hellen Wasilwa. Cette dernière avait apporté son soutien au gouvernement kényan, arguant que le mouvement des médecins était illegal.

 

Il n’en fallait pas plus pour détériorer une situation déjà intenable. Les syndicats ont de fait décidé de surseoir à leurs négociations avec les autorités tant que leurs collègues ne sont pas libérés.

 

Pour rappel, cela fait plus de deux mois que les médecins des hôpitaux publics ont entamé une grève pour réclamer une augmentation de salaire de 300 %, clause contenue dans un accord signé en 2013 avec le gouvernement et jusque-là jamais appliqué, selon les protestataires.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre