Barrage d'attaques contre Antoine Kaburahe

Barrage d'attaques contre Antoine Kaburahe

17/04/2017

 

Un medium électronique qui véhicule des écrits ethnisants s'attaque farouchement au fondateur du groupe Iwacu pour la simple raison qu'il ait pu exprimer son opinion sur la crise actuelle au Burundi. 

 

Taxé de Hima contre son pays le Burundi, il est nommé comme un des espions de la Belgique qui ont été invités à la chambre des Représentants (Parlement belge), devant la Commission des relations extérieures aux cotés de Didier Ryenders et ses collègues. Pour appuyer ces affirmations et pour prouver la proximité de M. Antoine Kaburahe au ministre Didier Ryenders, ce medium fait passer une photo prise dans les bureaux du groupe Iwacu pour une photo qui aurait été prise dans les enceintes du parlement Belge. 

 

On publie la photo ici pour que le lecteur apprécie les indices visuelles sur la dite photo compromettante 

 Visite de Didier Ryenders au groupe Iwacu

 

Après une brève recherche on se rend compte que ce medium est très proche du pouvoir de Bujumbura. Qu'un journal soit proche du pouvoir ou de l'opposition n'est en aucun cas une mauvaise chose; après tout la liberté d'expression permet de soutenir qui on veut. Cependant, il est injustifiable de s'attaquer à une personne qui exprime ses opinions sur la vie (politique ou autre) du pays. Ce qui est encore plus étonnant est que le propriétaire de de journal, est apparemment un intellectuel, qui de plus évolue en Europe où la liberté d'expression est encore garantie. 

 

Une petite recherche sur le registre des domaines des site web révèle que le propriétaire de ce site web est un certain Dieudonné Ndayakire, résidant en France. 

La natures des publications sur ce medium nous force de publier le nom du propriétaire ainsi qu'une capture d’écran montrant les détails d'enregistrement de ce site.   

 

 

 

      

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre