La Police fait feu dans le tas à Gatumba : quatre morts.

04/03/2019

 

Toujours égale à elle-même, la police burundaise ne cesse de battre son propre record sur le terrain de l’horreur.

 

Quatre personnes viennent en effet d’être mitraillées par un policier dans une buvette située dans la localité de Gatumba en commune Mutimbuzi.  

 

Cette fusillade policière a également fait plusieurs blessés que les secours ont vite évacués vers les hôpitaux proches.

 

Ironie du sort, ce nouvel exploit peu enviable a été communiqué par l’auteur du drame, en l’occurrence la police burundaise.

 

«C’était samedi aux environs de 22 h du soir qu’un policier a ouvert le feu sur un groupe de gens qui étanchaient leur soif dans un bar appelé ‘’Ku Kibingo’’ », a déclaré aux médias locaux le Commissaire de police Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police nationale, PNB.

 

L’aveuglément des policiers doublé de leur brutalité est si intense que certains policiers périssent parfois autant que leur cible civile. C’était notamment le cas à Gatumba.


«Quatre personnes dont un policier et trois civils sont mortes sur le champ et quatre autres ont été blessées et évacuées d’urgence dans différents hôpitaux de la capitale», a ajouté Pierre Nkurikiye.

 

Malheureusement, ce n’est pas la première fois qu’un drame se produit dans un bar situé à Gatumba, à la frontière burundo-congolaise.

 

En 2012, dans un bar appelé Chez les Amis, une attaque armée avait fait au moins 36 morts et plusieurs blessés.

 

Les auteurs de ce carnage étaient également certains éléments de ce corps, détenteur incontesté de la palme du régatier.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre