Le CNARED ressort-il du coma pour paver le chemin de la rentrée d'exile de ses membres?

Le CNARED ressort-il du coma pour paver le chemin de la rentrée d'exile de ses membres?

12/03/2019

 

Bernard Busokoza et Anicet Niyonkuru, membres du directoire du CNARED depuis sa création

 

La plateforme de l’opposition extérieure de Bujumbura vient d’organiser du 08 au 10 mars 2019, une session de reconstitution après une saignée de membres qui l’a laissée en état de coquille vide. Des nouveaux visages intègrent le directoire. 

 

 

Sur l’agenda de Dr Jean Minani, le président de cette plateforme, il était question de renforcer et de réorganiser le CNARED. Désormais, le mandat du comité exécutif passe de 9 mois à 3 ans et prendra effet avec la fin du mandat en cours. Des nouveaux visages sortent de l’ombre. Il s’agit de madame Geneviève Kanyange ancienne présidente de la ligue des femmes du CNDD-FDD avant la fronde. Elle a été directement nommée commissaire adjoint  chargée des questions du genre. Les autres nouveaux adhérents sont  Messieurs Mames Bansubiyeko et Moise Bucumi.

 

Le Directoire   du CNARED a en outre adopté les textes fondamentaux   qui viennent de réduire les commissaires au nombre de six. Avant ces nouveaux textes, il y avait neufs commisaires ; et cette mesure est prise pour question d’efficacité selon Anicet Niyonkuru secrétaire exécutif de la plateforme depuis sa création.

 

Un ajout remarquable est celle de de Gasutwa Bonaventure de l’UPRONA  de  Charles  Nditige remplace Jérémie Ngendakumana à la tête de la commission chargé de la communication. Jean Marie Ninziza quant à lui est chargé de la mobilisation des fonds et de la trésorerie, et Jean Paul Gifyenengwe commissaire adjoint chargé des questions de la jeunesse.

 

Le CNARED-Giriteka vient d’annoncer une reprise timide de sa vie après qu’il ait connu des démissions en cascade de ses membres au début de cette année. Les partis politiques qui ont jusqu’ici déclaré une divorce avec le CNARED sont notamment le FRODEBU, MSD, Kaze, FDD , RDB et UPD-Zigamibanga. 

 

Ainsi, selon des sources proches du CNARED, les meneurs de cette reconstruction d’une plateforme qui a toujours eu du mal à trouver son pied depuis sa naissance et dont les résultats restent désastreux, semblent être Bernard Busokoza et Minani Jean, deux politiciens-opérateurs économiques qui seraient en train de tenter de protéger leurs intérêts économiques, et qui seraient en négociations avec le pouvoir de Bujumbura en vue de rentrer et participer aux élections de 2020.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre