Des Imbonerakure coalisés aux Interahamwe saccagent le nord du Burundi et le Sud du Rwanda.

Des Imbonerakure coalisés aux Interahamwe saccagent le nord du Burundi et le Sud du Rwanda.

20/05/2019

 

 

La milice Imbonerakure, triste appendice du parti CNDD-FDD au pouvoir au Burundi, s’allie avec les Interahamwe, son ersatz rwandais, pour perturber la sécurité dans le sud du Rwanda et naturellement au nord du Burundi.

 

De nombreux cas de vols et d’assassinats imputés à ces deux milices coalisées sont quotidiennement signalés des deux côtés   de la frontière.

Du bétail pillé, des ménages entiers mis à sac, des innocents tués….la scène est à la fois horrifiante et macabre comme le rapportent les médias locaux.

 

«Depuis quelques jours, des groupes de la milice Interahamwe en collaboration avec des Imbonerakure se trouvant dans la forêt de Murehe sur les collines de Gatete, Rwibikira et Bishiha en commune Busoni pénètrent sur le territoire rwandais dans le but de voler des vaches et chèvres en plus des attaques sur les ménages des environs de la frontière entre le Burundi et le Rwanda».

 

Du côté du Burundi, ces Imbonerakure sont déployés sur toutes les collines du Burundi, frontalières avec le Rwanda, notamment dans la province de Kirundo et particulièrement dans les communes de Bugabira, Busoni et Ntega.

Comme pour illustrer une fois de plus que le Burundi s’est mis en mode «provocation» face à son voisin du nord, les autorités burundaises laissent faire.

«Les autorités locales sont au courant de ces multiples bavures mais restent les bras croisés».

 

Selon leurs propres témoignages, les Imbonerakure les plus actifs sont surtout ceux qui avaient été envoyés en RDC et qui sont de retour depuis le début de cette année. Ce sont eux qui collaborent avec les Interahamwe déjà déployés en province de Kirundo. Point n’est besoin d’épiloguer sur la mission des Interahamwe au Burundi.

 

Parfois la police sévit vis-à-vis des Imbonerakure qui se refusent d’entrer dans la danse en s’adjoignant aux Interahamwe pour semer la terreur des deux côtés.

C’est précisément dans ce cadre que huit Imbonerakure des collines Gatete, Bishiha et Rwibikara ont été arrêtés, le 5 mai dernier, par le responsable des renseignements en Commune Busoni.

 

«Ils sont accusés de ne plus collaborer avec les Interahamwe dans les activités de vols et de perturbation de l’ordre public au Rwanda», rapportent les témoins, médusés.

 

Les malheureux sont actuellement emprisonnés aux bureaux de la Police judiciaire de Kirundo où ils sont paradoxalement accusés de « perturbation de l’ordre public au Rwanda ». Mais il y aurait, derrière cette séquestration de ces Imbonerakure, cette autre raison inavouée : ils auraient divulgué le secret sur la présence des Interahamwe dans le secteur ainsi que leur coalition avec des Imbonerakure du Burundi pour commettre ces crimes à répétition.

 

Selon de nombreux observateurs, cette synergie des forces du mal augure un autre carnage aux allures génocidaires. Si rien n'est fait. il y a des craintes que cette coalition negative peut facilement degenerer en une réédition d’un autre génocide contre les Tutsis dans cette region.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre