Visite du président Tshisekedi au Burundi: Nkurunziza promet une solution à la crise de la région alors qu’il est lui-même le problème

Visite du président Tshisekedi au Burundi: Nkurunziza promet une solution à la crise de la région alors qu’il est lui-même le problème

17/06/2019

 

Après deux jours de tête à tête avec le président tanzanien John Pombe Magufuli, Felix Antoine  Tshisekedi  Tshilombo s’est entretenu avec son homologue burundais Pierre Nkurunziza. Les deux chefs d’Etats s’engagent pour le retour de la stabilité dans la sous-région. L’opinion doute de sa réussite car Nkurunziza ne peut être une solution alors qu’il est lui-même le problème.

 

C’est ce vendredi 14 juin 2019 que le numéro un de la République Démocratique du Congo a mis ses pieds, pour la première fois et pour seulement quatre (4) heures, sur les tapis rouges à Bujumbura. Une foule des hautes autorités burundaises était présente dans les enceintes de l’aéroport international de Bujumbura.

 

Selon le communiqué conjoint qui a été rendu publique après l’entretient de ces deux chefs d’Etats, cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération existantes entre la République du Burundi et la République Démocratique du Congo. « Les deux chefs d’Etat ont souligné la nécessité de renforcer les organisations d’intégration régionale et sous régionale dans la promotion de la paix, la sécurité, la stabilité et le développement durable », lit-on toujours dans un communiqué conjoint signé par le ministre burundais des relations extérieure Ezéchiel Nibigira et Monsieur Vital Kamerhe Lwa Kanyiginyi Nkingi Directeur de cabinet du Président de la République Démocratique du Congo.

 

Au centre de leurs discussions, Pierre Nkurunziza et Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo ne se sont pas épargnés de la problématique sécuritaire sur les frontières des deux pays. Ils ont décidé d’activer avec détermination les mécanismes conjoints visant à éradiquer les groupes armes opérant sur le sol congolais.

 

Pour ce qui concerne la détermination de Pierre Nkurunziza à coopérer pour la stabilité de la région et de la sous-région, le politicien opposant du régime de Bujumbura  et ancien vice-président de la République du Burundi Fréderic Bamvuginyumvira, estime que « faire la paix entre les deux chefs d’Etats c’est possible, mais la question que l’on peut se poser est de savoir pourquoi Nkurunziza depuis 2015 n’a pas voulu faire la paix alors que tous les burundais et la communauté internationale étaient disponibles pour faire la paix ».

 

Pour rappel, les chefs des renseignements burundais n’ont pas participé, il y a une dizaine de jours, dans une réunion à Kinshasa qui visait le démantèlement des mouvements rebelles qui sévissent dans l’Est de la RDC. A l’origine, une bouderie de Bujumbura qui semble s’inquiéter de bonnes relations qui se tissent entre Kigali et Kinshasa. 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre