Six militaires burundais tués près de Mogadiscio

30/07/2019

 

Au moins six militaires burundais de l’AMISOM (Mission de l’Union Africaine en Somalie) ont été tués dans une attaque perpétrée contre leur contingent  « dans la région de Bal'Ad, à une trentaine de kilomètres de la capitale Mogadiscio », a rapporté dimanche soir le Collectif des journalistes indépendants, SOS-Médias/Burundi.

 

«Des éléments du groupe terroriste Al Shabaab ont attaqué les militaires burundais de la Mission de maintient de la paix en Somalie (AMISOM) dans la région de Bal'Ad, à une trentaine de kilomètres de la capitale Mogadiscio», a déclaré le colonel Floribert Biyereke, porte-parole de l’armée burundaise.

 

«Six militaires burundais ont été tués sur le champ. Trois autres ont été grièvement blessés. Deux militaires sont portés disparus », a-t-il ajouté.

 

Cette attaque annoncée dimanche a eu lieu samedi «contre un convoi de militaires burundais en patrouille».

 

Plusieurs effets militaires ont été endommagés.

Le Burundi participe à la Force de l’Union Africaine pour le maintien de la paix en Somalie depuis 2007.

Après l’Ouganda, c’est le deuxième pays contributeur en troupes de l’Amisom avec 4400 hommes.

 

La mission de l'Union africaine en Somalie est une mission régionale de maintien de la paix en Somalie menée par l'Union africaine avec l'aval des Nations unies à la suite de la guerre civile somalienne.

 

Elle compte un peu plus de 20 mille hommes originaires de cinq pays africains, à savoir, l’Ouganda, le Burundi, le Kenya, l’Ethiopie et le Djibouti.

 

Depuis la chute du régime de Mohamed Siad Barre en 1991, la Somalie est déchirée par une guerre civile, mettant les populations civiles dans une situation aussi dangereuse qu’incontrôlable.

Tags: Politique

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre