L'église catholique refuse d'obtempérer aux ordres du CNDD-FDD sur les contributions aux élections de 2020

L'église catholique refuse d'obtempérer aux ordres du CNDD-FDD sur les contributions aux élections de 2020

16/08/2019

 Nyabenda Pascal (a gauche) et président Pierre Nkurunziza

 

 

Les élections de 2020 continuent de diviser. Pour le moment, le bras de fer est plutôt engagé entre l'église catholique et le gouvernement du Burundi sur les contributions à ces élections.

 

Lors de la célébration ce 15 Août de la fête d'assomption chez les chrétiens catholiques, l'envoyé spécial du parti présidentiel était le président de l'Assemblée nationale, dans la province Gitega, à la paroisse de Mugera. 

 

Devant les chrétiens du grand sanctuaire marial de Mugera, de la commune de Bugendana, l'honorable Pascal Nyabenda, n' a pas manqué de sortir ses griefs. Il a demandé aux hommes d'église de contribuer pour la réussite des élections de 2020.

 

"Nous avons déjà commencé la période électorale. Nous souhaitons qu'elles soient des élections apaisées, des élections où le peuple en toute liberté choisira ses représentants" a-t-il indiqué comme pour l'entre au jeu, dans son discours de circonstance.

 

 

"Nous voudrions vous demander, en tant que chrétiens, que pendant cette période électorale, vous nous aidiez à travers vos enseignements dans les Eglises. Nous vous demandons avec insistance, en tant que vos enfants, de donner votre contribution afin de nous acheminer dans les élections de 2020 dans la tranquillité totale" a ajouté l'honorable Nyabenda.

 

A leur tour, les consacrés hommes d'église, n'ont pas mâché les maux. Ils ne sont d'accord avec cette cadence de Gitega.

 

L'Archevêque du diocèse de Muyinga a promis la franchise et la neutralité.  Monseigneur Joachim Ntahondereye a souligné que l'église catholique n'hésitera jamais à dire la vérité sur ce qui se passe au pays, conformément à la morale de sa vocation.    

 

"J'aimerais remercier le président de l'Assemblée Nationale pour ses belles paroles. Il est vrai que notre mission est de rassembler les gens et nous ne devons, en aucun cas, pencher pour un côté ou pour un autre" a indiqué Monseigneur Joachim Ntahondereye, au nom de la conférence des évêques catholiques du Burundi.

 

"Merci de nous le rappeler. Mais j'ai aussi un message destiné à toutes ces personnalités qui nous gouvernent", a-t-il semblé cliquer sur le bouton rouge.

 

"La parole de Dieu est une vérité, et la vérité blesse. Ça je le sais. Mais nous ne pouvons pas taire une vérité ni la déformer juste pour faire plaisir à certaines gens. Les prophètes nous ont montré le bon exemple et nous nous devons de rester dans ce droit chemin nous tracé, et même à y laisser la vie si nécessaire" a machinalement dit Monseigneur Joachim Ntahondereye.

 

L'archevêque du diocèse Muyinga en rappelant que, vaut mieux aller à l'encontre de la volonté des gens que faillir à leur mission divine.

 

Étaient aussi présents dans ces festivités, le secrétaire général du parti CNDD-FDD, Évariste Ndayishimiye ainsi que le président du CNL Agathon Rwasa ainsi que d'autres hauts dignitaires du pays.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre