Jean Pierre Nimbona alias Kidumu interdit de jouer sa musique au Rwanda: Oeil pour oeil ou omission de demander l'autorisation?

Jean Pierre Nimbona alias Kidumu interdit de jouer sa musique au Rwanda: Oeil pour oeil ou omission de demander l'autorisation?

17/09/2019

 Jean Pierre Nimbona alias Kidumu

 

 

Le musicien, âgé de 44 ans a déclaré qu'il n'avait jamais eu de problèmes avec les autorités rwandaises jusque récemment, lorsque trois de ses spectacles ont été annulés à la dernière minute - dont un en décembre 2018.

 

Ce mois-là, le Burundi avait interdit à Meddy, un musicien mi-burundais et mi-rwandais, de se produire dans la ville principale de Bujumbura.

Le musicien burundais Jean Pierre Nimbona, connu sous le pseudonyme de Kidumu, a confié à la BBC qu'il était déconcerté par la décision du Rwanda de lui interdire de jouer au prochain festival Kigali Jazz Fusion.

 

Kidum est l'une des plus grandes stars de la musique du Burundi et se produit au Rwanda depuis 16 ans.

 

Mais un responsable de la police rwandaise a appelé le manager du musicien pour l'avertir qu'il ne serait autorisé à faire que des visites privées au Rwanda.


"Kidumu n'est pas censé se produire. Dites-lui qu'il faut partir. S'il vient pour des visites privées, là il n'y a pas de problemes mais pas pour des représentations", a déclaré le musicien à l'émission de radio Focus on Africa de la BBC.

 

Le maire de la capitale rwandaise a déclaré que, dans ce cas, aucune autorisation n'avait été demandée par Kidumu aux autorités pour qu'il se produise au festival de Kigali.

 Kidumu participe dans une marche politique au Burundi. 

 

Le musicien, âgé de 44 ans a déclaré qu'il n'avait jamais eu de problèmes avec les autorités rwandaises jusque récemment, lorsque trois de ses spectacles ont été annulés à la dernière minute - dont un en décembre 2018.

 

Ce mois-là, le Burundi avait interdit à Meddy, un musicien mi-burundais et mi-rwandais, de se produire dans la ville principale de Bujumbura.

 

Kidumu a indiqué qu'il n'était pas sûr que les tensions diplomatiques entre le Burundi et le Rwanda aient influencé son interdiction.

 

"Je ne sais pas, je n'ai aucune preuve à ce sujet. Et s'il y avait de la politique, je ne suis pas un acteur politique, je suis juste un musicien indépendant basé à Nairobi", a-t-il déclaré.


Il a déclaré qu'il ne contesterait pas l'interdiction: "Je ne peux rien faire, j'attends que la décision soit peut-être modifiée un jour".

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre