Burundi: Le Burundi classé 2ème pays à large couverture vaccinale en Afrique centrale

Burundi: Le Burundi classé 2ème pays à large couverture vaccinale en Afrique centrale

16/10/2019

 

Une fois n’est pas coutume, dit l’adage populaire. Le Burundi qui, d’habitude, trône toujours à la une des médias locaux et internationaux sous le registre de l’horreur et de l’hécatombe est pour une fois félicité pour sa large couverture vaccinale à l’échelle régionale. Il arrive en 2ème position au niveau de l’Afrique centrale.

Le Burundi est en effet l'un des meilleurs élèves dans le maintien des couvertures vaccinales en Afrique centrale. Il talonne Sao Tome et Principe qui occupe la première place dans la région.

 

Ce classement a été publié mardi à Bujumbura dans le cadre d’un atelier régional des gestionnaires des programmes élargis de vaccination regroupant 10 pays de l'Afrique centrale : Burundi, Angola, Cameroun, Gabon, Guinée Équatoriale, République centrafricaine, RDC, République du Congo, Sao Tomé et Principe et Tchad.

 

«Cette place méritée résulte d'un leadership fort, soutenu par la Première Dame Denise Nkurunziza pour les activités de vaccination», a déclaré l'assistante du Ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida, Docteur Joselyne Nsanzerugeze.

 

«Le Burundi s'appuie également sur le concours de l'administration territoriale de la base au sommet, notamment des élus locaux, des leaders religieux dans les activités de mobilisation communautaires» a-t-elle poursuivi.

En outre, l'assistante du Ministre a mentionné l'implication des différents ministères dont ceux en charge du genre, de l'éducation, de la communication «dans les campagnes de vaccination et plus particulièrement pendant les semaines santé-mère-enfant qui s'organisent deux fois par an depuis 2002».

 

Selon l’Assistante du Ministre burundais de la Santé publique et de la lutte contre le sida, tous les enfants ont besoin d'être protégés car c'est «leur droit».

«Les responsables administratifs, les prestataires de santé et les partenaires de santé sont appelés alors à maintenir les acquis pour que tous les enfants reçoivent des services complets de vaccination », a-t-elle martelé, ajoutant que «l'objectif visé serait qu'aucun enfant ne doit plus mourir des maladies évitables».

Au Burundi, le La mission principale du PEV est de protéger tous les enfants contre les maladies évitables par la vaccination.

 

Le Burundi a démarré son Programme élargi de vaccination (PEV) en 1980 avec les vaccins contre la diphtérie, la tuberculose, la coqueluche, la rougeole, la poliomyélite et le tétanos. En 2004, deux nouveaux vaccins ont été introduits à savoir le vaccin contre l’hépatite virale B et l’haemophilus influenzae de type b en deux injections.

 

Le taux de vaccination avoisine 90% alors que l’Afrique centrale oscille autour de 70%.

 

Tags: Politique

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre