6 831 658 cas de paludisme au Burundi: le régime de Nkurunziza déclarera t-il une épidémie?

6 831 658 cas de paludisme au Burundi: le régime de Nkurunziza déclarera t-il une épidémie?

27/10/2019

 Des enfants hospitalisés au Burundi  

 

Le gouvernement burundais refuse jusqu'ici de déclarer une épidémie malgré des statistiques qui montre une situation désastreuse. En fait, déclarer une épidémie permettre de mobiliser des fonds alloués aux cas d’épidémies dans le monde

Depuis l'annonce des chiffres de paludisme le mois dernier, le nombre de cas de paludisme au Burundi a augmenté de près d'un million pour atteindre un chiffre faramineux de de 6 831 658 cas de paludisme. Va t-on voir une déclaration d’épidémie cette fois-ci? 


Entre décembre 2018 et septembre 2019, les autorités sanitaires ont signalé 6 831 659 cas de paludisme dans le pays, dont 2 545 décès.

Dans la dernière semaine seulement, la semaine se terminant le 29 septembre, 121 704 cas, dont 32 décès, ont été signalés. Le nombre de cas signalés a augmenté de 49% au cours de la semaine 39 de 2019 par rapport à la même période en 2018.

 

Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé, il y aurait eu 219 millions de cas et 435 000 décès en 2017.

 

La plupart des cas de paludisme en 2017 étaient en Afrique (200 millions ou 92%), suivis de l'Asie du Sud-Est avec 5% des cas et de la région de la Méditerranée orientale avec 2%.

 

Les enfants de moins de 5 ans constituent le groupe le plus vulnérable touché par le paludisme. En 2017, ils représentaient 61% (266 000) de tous les décès dus au paludisme dans le monde.

 

Le gouvernement burundais refuse jusqu'ici de déclarer une épidémie malgré des statistiques qui montre une situation désastreuse. En fait, déclarer une épidémie permettre de mobiliser des fonds alloués aux cas d’épidémies dans le monde. 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre