Pascal Nyabenda appelle à la vigilance pour débusquer les «rebelles» qui multiplient les incursions

Pascal Nyabenda appelle à la vigilance pour débusquer les «rebelles» qui multiplient les incursions

28/10/2019

 Nyabenda Pascal avec Pierre Nkurunziza

 

 

 

Alors que des incursions rebelles sont toujours annoncées à la rizière de la forêt de la Kibira en terre burundaise, le Président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda se veut rassurant.

 

 «Le pire est derrière nous », a-t-il martelé ce week-end à Bubanza, face à une foule de militants du parti présidentiel visiblement inquiète.

 

«La situation sécuritaire est pour le moment maitrisée, nous demandons à la population de la province Bubanza d’être vigilante surtout les habitants de la commune Gihanga, en ceinturant la route RN5 là où les fauteurs des troubles sont passés pour perturber la sécurité», a déclaré le président de l’Assemblée nationale du Burundi.

 

Il a fait ces déclarations en marge des travaux d’intérêt communautaire dans sa province natale de Bubanza.  Cette région a été marquée, la semaine dernière, par une violente attaque rebelle qui, selon des sources concordantes, aurait fait plusieurs victimes du côté de l’armée, de la police et des Imbonerakure qui appuient les deux corps de défense et de sécurité.

 

Les affrontements se poursuivaient vendredi et samedi dernier.

 

C’est dans la foulée de cette attaque que Pascal Nyabenda avait donc créé l’événement pour rassurer l’opinion et décourager l’ennemi.

 

Dans son discours de circonstance, le Président de l’Assemblée national a félicité les autorités surtout la quadrilogie qui a tout fait pour « mettre hors d’état de nuire les fauteurs des troubles qui voulaient déstabiliser la province de Bubanza ».

 

Pascal Nyabenda a donc rassuré l’opinion. Mais la population est restée plutôt sceptique. Car en en dépit de ce discours officiel rassurant, des rumeurs persistantes d’incursions rebelles se poursuivent.

 

Les habitants de la commune de Gihanga signalent en effet des infiltrations des bandes armées en provenance de la République Démocratique du Congo chaque jour. 

 

Des habitants de la transversale 3, en commune de Gihanga déclarent que pour la seule nuit de Samedi à Dimanche, ils ont vu une longue file d’hommes  lourdement armés en provenance de la République Démocratique du Congo traversant la rivière Rusizi.

Les mêmes témoins affirment que ces hommes se dirigeaient vers  la réserve naturelle de la Kibira, en passant par des points d’entrée de la commune de Gihanga.

Dans tous les cas, la situation reste doublement confuse et inquiétante.

 

Tags: Politique

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
J'aime
Please reload

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Please reload

Nous suivre